Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 16:32

Un ex-militaire parachutiste atterri chez moi et il s’affiche comme un amant comme il me le faut pour le moment !

 

Son nouveau travail lui permet d’avoir des créneaux d’attente pour une commande et il trouve le temps de passer chez moi. Il prend les marches en courant, il arrive même pas essoufflé et nous nous sautons l’un sur l’autre.

 

Il est gai, ludique, drôle et obsédé de mon corps – moi aussi j’adore son corps si bien entraîné, avec ses muscles doux. Ivre de son Azzaro  je me jette dans ses bras – il m’embrasse goulument, prend fermement ma tête –il me tire par les cheveux au lit. Il me lèche divinement bien et voilà, incroyable c’est lui qui me bouge comme il veut, dans toutes les positions…

 

 

Cet homme est un régal !

para.jpg 

Partager cet article

Repost0
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 23:45

Encore ensorcelée par ma journée passée avec mon doux nounours antillais,  je tombe épuisée sur mon sofa.

 

    Je l’avais considéré comme trop passif, pas assez avide pour me convaincre de son désir. Pour suivre laantilles.jpg réputation des Antillais je l’ai vu baba-cool, à mon avis trop détendu pour être un bon coup – moi qui préfère sentir fortement le désir de l’autre avec une envie de répondre de la même façon.

 

Je souhaite la passion totale, ce que j’ai vécu avec LUI  - en sachant que ça n'arrive qu’une fois dans la vie. Pas la peine de chercher un ERSATZ. Mais bon la vie continue…

 

 

kaffe-kuchen.jpgIl arrive l’après-midi et nous avons pris le thé et le gâteau ensemble – tradition allemande-  et nous avons bavardé de tout et de rien.  Je n'espérais même pas quelque chose de plus quand enfin il m’a fait un signe timide pour se diriger vers mon lit…

 

 

Déjà ça m’emmerde, je gère mal les timides. Toujours sur le seuil de croire que je ne l’intéresse pas, ah ou il n’ose pas…comment savoir avec des muets…

 

Son corps parle une autre langue – on s’embrasse longtemps et comme je ne veux rien j’ai le temps de le laisser venir, je comprends de plus en plus comment il me désire, comment il a attendu ce moment – incompréhensible qu’il n'ait rien dit… évidemment je suis trop allemand je n’ai pas des antennes pour le non-dit…

 

Nous passons tout l’après-midi dans tous les sens et positions possibles – il me fait l’amour comme je l’aime, en levrette, en éléphant et il m’encule remarquablement – je suis ‘open’de chez ‘open’ et je coule, je coule tout ça avec une lenteur pour moi inappréciable auparavant. 

 

Il est grand et costaud, j’adore m’endormir dans ses bras forts et protecteurs – il me porte, malgré sa douceur il est mâle, si mâle que c'en est impressionnant – je suis ravie, ensorcelée.

 

Avec lui je découvre le bar à quelques pas de chez moi pour prendre un verre et il ose formuler ce qu’il pense de moi – il n’est pas très éloquent mais il arrive à dire :

"Tu ne te rends même pas compte à quel point tu es désirable, tu ne fais rien exprès, mais tu le dégages fortement, tu es naturellement la femme la plus désirable que j’ai rencontrée depuis longtemps - j’ai envie de toi, de toi, de toi tout le temps… "

 

J’ai déjà  entendu ça dans ma vie… et j’y pense encore…

Partager cet article

Repost0
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 00:33

Je vois bien que dans ma démarche sur ce nouveau site,  Skype devient vraiment utile – surtout pour les hommes. Il y a pas mal d'Escort girls, des professionnelles qui cherchent des rencontres tarifées et je comprends qu'ils veuillent se rassurer.

Ou des homosexuels qui se donnent un profil féminin pour tchatcher avec des hétéros – qui ne se branchent jamais sur Skype et ainsi le jeu est fini tout de suite.

Donc je me suis inscrite avec mon pseudo et plouf, surprise – avec une vitesse vertigineuse  j’ai déjà une dizaine de demandes arrivées pour être ajoutées à mes contacts.

nantes-copie-1.jpg

 Et je reconnais  les hommes qui m’ont contactée et quand  je n’ai pas voulu répondre, ils m’ont repérée sur Skype et j’ai du mal à retrouver ceux que j’ai envie de contacter.

Ce jeu devient fatigant…

Partager cet article

Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 22:29

Un ami m’a dit il y a quelques semaines déjà :

 

Regarde le site PlaceLibertine.com  tu vas y trouver ton bonheur, je pense que c’est vraiment pour toi en ce moment. Tu es séparée, tu ne cherches pas tout de suite une relation, mais tu peux t’amuser encore librement sans engagement.

 

D’abord je n’étais pas trop chaude parce qu’arrivant dans mon nouvel appart j’ai éprouvé une chute de libido épatante et je pensais : Ah c'est venu de ça, je me suis refugiée dans ma libido en manque de me sentir chez moi…

 

Ben voilà, ça dure depuis exactement quatre semaines et bien sûr, les galipettes déchainées me manquent fortement. Et évidemment je me suis inscrite vendredi dernier et depuis j’essaie de m’habituer à ce site ringard, informatiquement venant du Moyen-Age. Vraiment ça rame, il faut beaucoup de clics pour arriver où on veut et je n’ai pas encore compris tout son fonctionnement.

Je me suis faite envahir dès la première connexion par des tas de messages sur ce site – incroyable à quel point la nouvelle chair est bienvenue !

 

Ça change de Gleeden, là, le langage est tellement clair et net qu’on a le droit aux milliers de photos de bites dans tous leurs états. Apparemment ça marche !  Mais franchement, malgré ma petite obsession pour l’homme en général,  il me faut un peu plus qu’une grosse queue pour démarrer.

 

Heureusement ils ne sont pas tous comme ça et je tchatche avec des hommes vraiment chauds et apparemment capables de répondre à mon énergie, yeap!!!

 

Mais les discours ressemblent souvent à de véritables ébats : prélude, réchauffement, pointe d’excitation et plouf plus rien – disparu du chat comme Cinderella à minuit !

 

Ce qu’on apprend rapidement c’est à prendre une zen-attitude : laisser venir et partir sans attachement mais être quand même présente à 100%.

 

pl-phto.jpg

 

Je suis curieuse de ce que ça va donner...

 

Partager cet article

Repost0
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 21:35

Ça y’est  j’ai fermé mon compte Gleeden !

 

Après 640 jours (il y a des sites pour compter des jours ;) et je ne sais plus combien d'amants, je dis adieu aux hommes mariés et je suis libérée et libre de pécher où je veux maintenant – finies les cachotteries, les entrées secrètes d’hôtel, fini de cacher des photos, les  vidéos de nos galipettes et je peux garder maintenant tous les sms coquins et les lire, relire pour m’enchanter.

 

 

gleeden-moins-1.jpg

 

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 14:55

Samedi je reviens d’un après-midi difficile – encore un rendez-vous avec mon mari et voilà, c’est fait : Il a signé la rupture de notre PACS ! Contente et soulagée je me laisse tomber dans mon fauteuil et voilà, plus aucune envie de voir mon amant antillais prévu pour le soir. Je décline cette soirée pour me réjouir d’être toute seule chez moi !

 

gemuetlich-Sessel-Frau-schoen-Bein-BH-96838.jpg 

 

Dimanche je m’apprête à lire enfin tous les bouquins qui attendent depuis des mois d’être lus quand un texto s'affiche. Un amant que j’ai cru perdu parce qu’il est trop occupé par son divorce douloureux me fait signe.

 

Spontanément il passe chez moi. D’une envie affolée, il saute sur moi, il m’embrasse, il malaxe ma chair, il me sourit plein d’avidité et voilà je réponds facilement.

 

Je me rappelle de mes 1èrs pas sur Gleeden où le manque m’avait poussé fortement vers l’autre, cette faim insatiable, l’envie de déguster l’autre, de le découvrir à fond et de m’en réjouir.

 

Mon-cul-est-rond.jpg 

Je l’invite à me dire de quoi il a envie, oui, j’ai envie de lui donner ce qui lui a tant manqué dans son couple et voilà, étonnée de ses souhaits, je le suis dans son désir.

 

Je le serre fort, je le lèche aux endroits inattendus pour le faire chavirer. Il se laisse complètement aller, il gémit, il soupire – c’est magnifique de sentir son plaisir et son désir et je le suis …

 

arbois-poulsard-2010-cul-rond-la-cuisse-rose-domaine-de-l-o.jpgAu moment où il me demande de m’allonger sur son dos parce qu’il veut sentir mon poids je remarque mon plaisir de sentir contre mon ventre son cul, rond, ferme, dense – ahh j’aime ça et ça me sort comme ça : Dommage, j’aurais envie de te baiser aussi si bien que toi !

 

Et il m’invite à lui mettre un peu mon doigt, puis plus. Je lui propose monpo.jpg godemichet (le petit ;) et il démarre comme un fou. Boh, il ne savait pas à quel point il appréciait ça et voilà je mouille beaucoup, je sais que ça m’excite, mais je l’ai rarement pratiqué – dans un pays d’homophobes ;) pas évident de trouver quelqu’un qui accueille ça sans complexe. Il comprend bien que le massage de la prostate de l’intérieure est fort excitant et il se découvre.

 

Puis il me pousse dans la position ‘éléphant’ et j’ai le plaisir d’être entamée par sa queue en pleine forme et hmmm enfin il m’encule à merveille et je l’adooore pour ça ! Nous nous amusons dans tous les sens, beaucoup de positions différentes – on rit souvent parce que ça ne marche pas toujours, c’est tellement ludique. Je prends vraiment un grand, grand plaisir avec lui.

 

Je n’ai pas vu passer les heures, je m’endors satisfaite et très heureuse…

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 14:51

Non, le silence sur mon blog n’est pas lié à mon départ en vacances – c’est parce que j’ai déménagé !!!

 

Voilà, la vie dans mon appartement s’organise à merveille ! Sans grand effort le va et vient s’installe comme voulu. Mon article Déclic  est devenu ma réalité.

Dès de la 1ère soirée mon nouveau ‘chez moi’ m’apparaît comme une pièce de Feydeau – les portes claquent, les voisins, les amis, les amants se croisent et se saluent.

 

le-dindon-photo.jpg 

 

Je suis heureuse, tellement heureuse - qu’est ce que ça m’a manqué !

Je revis à nouveau !

Partager cet article

Repost0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 22:17
Ça fait longtemps qu'on ne s’estait pas vu – quelques occasions ratées – il me faisait signe à chaque fois quand j’étais dans le train vers l’Allemagne – un signe ?
A notre tout premier rdv au restaurant je l’ai trouvé tellement prétentieux, tellement pathétique. Il disait: Je déteste les français – j’éclate de rire, comment peut-on dire ça du peuple dont on fait partie, dont on parle la langue? De plus il est acteur, il est sensé être amoureux de sa langue. Un paradoxe vivant !
Aujourd’hui on s'est revu et je suis contente, je cours vers lui parce qu’il sait très bien me baiser. Il bande bien et c’est dont j’ai envie: un bon ébat dans tous les sens, hmm.  Il est fort – en même temps je sais que je pourrais me défendre s’il le  faut. Il me serre fort, j’aime ses yeux, son corps, sa peau si parfaite – le contraire de moi.
En discutant il se vente de ses névroses, qu' il déteste beaucoup ainsi que les gens en général et en plus il est claustrophobe, un angoissé, en même temps il me fascine avec son égo gonflé : Je n’ai jamais gagné un sous dans ma vie – dit-il assis sur un super sofa dans un appart qu’il vient de louer pour 4000 €. L’argent ne m’a jamais intéressé – bon sympa, mais comment il fait?
 
Il m’intéresse, j’ai envie de le comprendre dans cette légèreté avec le matériel, je lui ressemble dans cette inconscience en face de l’argent, sauf que moi,  je rame dans ma vie d’une employé qui s’emmerde à mort au boulot.
Je m’égare – nous prenons la douche ensemble, il me colle contre le mur, contre la vitre et voilà au lit tous mes orifices s’ouvre facilement pour lui. Quand j'ai des orgasmes forts je pleure, c'est plus fort que moi, je ne sais pas si d'autres femmes le font aussi, mais j'apprecie qu'il sache le prendre, il ne pose pas de question, c'est comme s'il est habitué.
Je me sens bien dans ma peau, je suis très a l'aise avec lui, il me dit: "Tu es belle comme ça", c'est beau et je vois comme ça monte en moi et quand je me regarde dans la glace plus tard je suis surprise, oui moi aussi je me trouve belle, il m'a rendu belle.
Et voilà, même des mois après ma rupture avec LUI ça me pique que ça ne sera plus LUI qui me rend si belle.    
Il aime comme je le suce, il me demande plus tard comment je fait pour l’absorber – je suis contente que je peux lui faire quelque chose qu’il ne connaît pas trop, un homme si bien expérimenté. Et voilà d'un coup j'ai l'idée de lui mettre un doigt dans le cul et il l'apprecie fortement, hmm j'aime bien ça et comme ça lui plait vraiment je lui propose une autre fois je vais lui baiser avec mon gode miché, évidemment plus grand que mon doigt. J'adorerais de le sentir si excité, mais c'est dommage, je ne connais pas bien, je suis sûr je pourrais améliorer ma façon de le faire pour le découvrir jusqu'à où je pourrais aller. Et évidemment, ça me chauffe grave de le baiser aussi! C'est cool!
Et voilà une position qui ne m’est pas connu, qui m’excite beaucoup : Il m’encule en mettant ses genoux pliés sur mes côtes, je ne l’ai pas vu mais je pense qu' il était assis comme un jockey sur mon cul et dos. J’adorais ça !! Ah please please again again.
emballage-de-cheval-et-de-jockey-15272158.jpg 
Ben c’est ce qui est dommage, il part aux Etats Unis – bye bye my good lover si névrosé
 
 

Partager cet article

Repost0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 16:04

 

 Au bar avec Paul, un lecteur fidèle, si l’on peut dire, dans ces circonstances ( !), le rhum et le vin coulent à flot, je suis enchantée, je l’appelle M. Toubon, on se taquine, une soirée super sympa !

Un SMS tombe sur son portable : ses amis vont aller  au Moon-City et il pense les rejoindre, il me regarde en souriant et voilà, c'est parti.

 

Après avoir lu mon blog il m'a bien avertie qu'il a un peu peur – peur de mes exigences, peur de ne pas assez bander etc. Bon, après tout, je pense que chaque femme aime bien avoir une queue raide, mais bon. Plus tard il insiste en disant : « Toutes les femmes ne s’affolent pas sur la pénétration ». C’est intéressant, bien sûr comme femme j’ai du mal à estimer les préférences féminines, sauf, de mes copines, je ne connais que des lesbiennes qui n’aiment pas sentir une belle, grande queue dans leur vagin.

 

Le  prélude avait lieu au sauna, allongée il m'embrassait pour la première fois, hmm c’est bon, quand  un voisin a commencé à caresser mes jambes et sans que je puisse voir qui, quelqu’un m'a léché les cuisses se dirigeant vers  ma chatte - si délicatement - comme pour juste me câliner, pas pour m'exciter - comme un: salut toi!

 

C'était beau ... je suis sortie du sauna - j'ai dit ciao aux gens, sans savoir qui était mon 'lécheur' et toute contente je pensais: ah je commence à comprendre ce qu’est le libertinage.

 

 

limra-sauna1.jpg

 

Avec Paul je squatte une cabine, il m’entame et voilà ça n'a pas raté - j'ai presque vu des pensées apparaître sur son front et plouf – il s’est ratatiné. Je l'ai sucé et il pensait a mon article que je n'aime pas ça (s'il n'y a pas d'espoir)  - dans un moment où je n'étais pas encore a cette pensée là ... main bon, rien à faire.

Décision: plus jamais faire l'amour avec quelqu’un 'de nouveau' qui a lu mon blog !!

 

Nous nous sommes détendus dans le Jacuzzi - hmm des bulles agréables qui bougeaient mes petites lèvres. Il m'embrassait, me caressait et il a disparu sous l'eau pour m'envoyer des bulles vers la chatte. Très sympa ça !

 

stock-photo-5353356-water-bubbles.jpg 

 

Les yeux fermés l’embrassant j'ai cambré mon dos, mes seins sortaient de l'eau érigés et voilà que l'homme à côté s'active, sa main arrive, je la sens très bien, douce mais décidée – je cherche sa queue et hmm une belle grande queue super dure !

 

Nous sommes partis dans une cabine - je suce mon partenaire et j'attends avec impatience cette belle queue en levrette - mais rien ne se passe- je me retourne- il est mou - je le suce, zak, il bande bien, mais dès que le préservatif arrive il débande. Il dit: ce n'est pas facile d'être vu (des gens a la fenêtre) et il ne peut pas avec un préservatif - nom de dieu pourquoi va t-il au club???

 

Je m'allonge prête à me laisser aller dans des pensées dramatiques / pathétiques : Pourquoi c'est mon nouveau destin que les mecs ne bandent plus avec moi en attestant que ce n'est pas moi etc etc…

 

Et voilà mon lecteur se remue et il me baise - peut-être parce que je suis totalement passive et parce que je n’espère plus rien, il peut agir et il me prend bien mais pas longtemps - mes cris ont motivé notre invité et voila Paul se retire pour qu’il puisse prendre la suite, mais aussi pour pas longtemps.

Bon c'est la où je démarre normalement, mais mes Messieurs se sont reposés en souriant et très satisfaits.

 

Mon compagnon est parti pour les toilettes, alors que je me suis dirigée vers le sauna et sur les escaliers un black passe, il me regarde, il s'arrête, il me sourit et voilà c'est le moment où je suis perdue- je ne peux pas résister à ça.

 

sandwichJ'avertis Paul que je suis dans la 1iere cabine, mais il fait une pause au Hammam et il ne nous rejoint pas. Ainsi je me trouve seule la porte fermée avec Olivier, le black. Ah, lui, il est en bonne santé, il m'entame naturellement, il me malaxe ravi de chaque toucher- il aime mes seins, mon ventre, il est ravi de mes fesses ...et j'entends sa joie - ça fait plaisir et ma joie revient. Il jouit trois fois de suite. Ça frappe à la porte, c'est le pote d'Olivier qui le cherche pour bientôt partir- il nous voit, on se regarde, pas un mot n’est nécessaire - assise je me retrouve en sandwich entre les deux.

 

 

Derrière il coince sa queue entre mes fesses, il me tient les seins et me presse contre son torse en me bisoutant la nuque. Olivier devant moi me pénètre en pressant ses mains sur mon bas ventre - ah c'est génial d'être coincée ainsi . Je bouge comme une folle comme je voudrais me libérer, mais ils ont bien compris que c'est d'être fermement saisie qui m’excite- je jouis je jouis, c'est si bon.

 

 

 

C'est dingue à quel point la peau black me sécurise – c’est étonnant le bien être dans leur corps, je me suis sentie comprise - rien n’était nécessaire d'expliquer.

 

Once you go black you never come back… peut-être que c’est un peu vrai.

 

J'ai pris un denier coup au bar avec Paul, je me sens si bien, si satisfaite, si contente. J’ai l’impression d’avoir encore une fois compris quelque chose sur moi, sur les hommes, sur la vie au ‘club’.  

  17301-650x330-coupes-qui-trinquent-food-micro--fotolia.jpg

 

A 2h du matin, j'ai pris un taxi – très, très heureuse de ma nouvelle vie si LIBRE :))

Partager cet article

Repost0
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 08:40

Une forte poussée de libido


Petite touchée hier fin après-midi
Fun factory avant de m'endormir
Je me réveille à 4:30 rebelotte
Le réveil sonne à 6:05 et voila encore une fois

 

sans-titre.png 

 

 ....et maintenant sur le quai de la gare ... je fais quoi?

 

Partager cet article

Repost0