Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 01:06

Bon, j’ai coché aussi dans mon profil Gleeden dans le rubrique  ‘mes préférences sexuelles’ :     Sexe dans des lieux inhabituels ..mais en fait je n’ai pas vraiment réfléchi ce que j’imagine vraiment.

Cà diffère quand même pas mal selon des expériences de chacun. Un ascenseur n’est pas très inhabituel pour moi, mais une Audi A 4, OUIIII, bahh quel délice, je n’étais jamais folle des voitures allemandes, j’ai presque toujours eu des voitures française, déjà par manque de pognon.

Wah, mais quelle carrosse, sur la banquette derrière, quel espace, moi avec un Français bien mignon, frêle et séduisant, calée contre le cuir si doux, les vitres embuées, la lumière des réverbères tamisés – mes genoux contre la lumière, mon cul à moitié à l’air, qu’est-ce que j’ai aimé cette position, hmm.

audi-copie-1.jpg

 

Par contre quelque jours plutôt, dans un appartement complètement pourri quelques jours avant sa vente, avec des murs humides, la peinture partait en petit bout, les meubles ramassés de chez Emmäus et quand même, j’ai profité beaucoup de mon amant, même avec des gémissements opprimés pour pas réveillé la locataire – une stripteaseuse qui dort le jour..

Quels endroits m’attendent encore ?  A suivre !

Bonne année à tous!!!

Eiffel-feu.jpg

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 19:08

Lundi je me suis installée devant la télé pour regarder le dernier spectacle de Stéphane Guillon – mais non, je me suis trompée du jour et voilà je tombe sur l’émission

Sex wiz Antoine

 Sex-wiz-Antoine

Antoine de Caunes nous emmène au septième ciel

Ce soir, à 20h55 sur Canal+, on est loin de la programmation de Noël. Pas de dessin animé ou de comédie familiale, mais un show entièrement consacré au sexe ! Dans Sex Wiz Antoine, présenté par Antoine de Caunes et Julie Ferrier, le duo inédit d'animateurs propose un tour du monde "socio-sexuel". C'est dans un luxueux penthouse parisien qu'Antoine de Caunes et Julier Ferrier reçoivent des invités, venus parler librement de sexe, avec au programme notamment : des confessions de stars, une danse sexy, un match de lingerie football mais aussi des images du Championnat du monde d'Air Sex et l'interview de Valérie Tasso, auteur du Journal d'une nymphomane. Le tout bien sûr sans vulgarité mais beaucoup d'humour ! (Extrait de tele-premier)



Parmi des étranges organisations américaines, ils parlent d’un coup des sites pour les rencontres extraconjugales – mon cœur s’arrête à battre et j’observe le visage de mon mari le plus cool possible. Il se redresse, il semble d’être très intéressé, je ne souffle plus.

 Ils citent une agence américaine :

Ashley Madison – Live is short. Have an affaire. www.ashleymadison.com

qui veut bientôt ouvrir un site en France – ah, Gleeden aura un grand concourant. Une autre agence s’appelle:   Beautiful people www.beautifulpeople.com   dont les membres décident si tu es assez beau/belle d’adhérer. Pour le fun : le fondateur n’était pas accepter LOL.

Je suis étonnée qu’un site comme Gleeden, qui cartonne comme fou en France ne vaut pas le coup d’être cité…mais je suis soulagée quand mon mari réglisse dans son fauteuil.

Et voilà le highlight arrive : une interview, malheureusement très court, avec Valérie Tasso,

www.valerietasso.com

l’auteur du journal intime d’une nymphomane (un film avec Géraldine Chaplin). Elle vie depuis des années en Espagne et elle est devenue une sexe thérapeute avec une émission radio et plusieurs publications. Pour pas choquer son père elle n’a jamais publié en français, ni donné des interviews aux médias françaises. La question de M. Caunes n’a pas tardé : Vous avez beaucoup d’expériences avec des hommes - dites-nous : Quels hommes sont des meilleurs, des français ou des espagnols ?  

La caméra glisse sur son visage, elle baisse ses yeux et après une toute petite hésitation elle le regarde on disant : Vous savez, des ‘latinos’ ont la tendance de rester dans le ‘blabla’ – un français, s’il a entamé certains pas vers la séduction, assume sa décision et il va passer à l’acte!

Et le sourire de Valérie est doux et connaisseur, hmmm.

Valerie-Tasso.jpg                Journal.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 20:57

 

 

Ok ce sont les fêtes, donc le Champagne, le bon vin coule à flot et je l’adore !!

 

Je me laisse emporter, je mange du foie gras, je bois du Sauternes, chaque fois je suis surprise comment un bon goût peut exploser sur ma langue – ça m’arrive qu’en France, c’est quoi ça ? Ça devient pénible, je ne suis plus seulement francophile, je deviens ‘francofolle’.

 

Bon, on arrive au fromage : un Cantal de TROIS ans !!! Je sors des gémissements, je ne peux plus me retenir, un bout de baguette bien craquant avec une gorgée d’un rouge bien lourd, un Brouillyyyyy et waah, j’ai des petits orgasmes à table.

 

                                            Cantal                                   Brouilly

 

Je touche mon ventre, je suis sûr que j’ai pris des kilos et je pense à la main of Mister Hidden qui touchait mon ventre en disant : T’es bien comme ça..ah et des souvenirs se déclenchent comme une chute d’eau : Son pouce dans ma bouche que j’ai sucé comme sa queue. Ah qu’est-ce que j’ai envie de revivre ça, je glisse presque de ma chaise, mon cul et au bord du fauteuil je pense à sa langue, ses doigts.

 

 

Je me sens tellement bien avec lui, il tombait du ciel, un cadeau de Noël – je remercie l’univers, peut-être il y a quelqu’un là-haut qui veille sur moi, qui me gâte comme ça, je suis ravie, je suis si bien, je rêve, ma vie n’était jamais si bien qu’au moment !

 

 

coeur.jpg

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 11:34

 

Un homme m’envoie un message sur Gleeden , il est claire et direct. Après deux, trois messages il me propose de prendre un pot le soir. Pour une fois pas de question : Quelles sont tes fantasmes ?, donc j’accepte son invitation et entre deux rendez-vous je cours au métro.

 

le-dome.png

La nuit commence à tomber, les lumières de Paris s’allument, les vitres brillent, les façades me sourient - j’adore Paris. Je rentre dans le café qu’il m’avait annoncé et je suis ravie, une lumière tamisée, l’intérieur me plaît, des bancs orange sont doux et je me sens très à l’aise.

 

 

En face de moi il y a une belle femme beaucoup plus jeune que moi, elle attend quelqu’un, sa main caresse le verre de son vin rouge et son regard méditatif promet une bonne soirée pour elle.

D’un coup je crois possible que mon rendez-vous a invité peut-être deux femmes au même temps et je ris parce que ces entretiens sur Gleeden et le niveau de méfiance qui règne me joue déjà des scénarios qui je n’avais pas cru possible il y a quelques semaines.

 

Il arrive, je le reconnais toute de suite et presque comme avec ‘mon premier homme’ il est encore plus beau que sur ces photos. Il est charmant, élégant, cultivé, sa voix est douce ET masculine. Il incarne LE français pour moi. J’ai toute de suite envie de lui, je veux le toucher, embrasser..me laisser aller.

 

Il ne me regarde pas, il semble gêné, et je crois qu’il ne me trouve pas attirante, bon ce n’est pas grave, j’essaie de profiter de sa présence, je bois ces mots, ces gestes, je l’adore. Quand il me dit qu’il a envie de me revoir et propose de me contacter à partir du 2 janvier, après ces vacances, je suis tellement touchée que je rougie comme une jeune fille. Je me sens envoûtée, je vacille, ma tête tourne, je pars ensorcelée.

 

 

Le lendemain il m’envoie un mail en m’annonçant qu’il ne veut pas attendre, il aimerait me voir avant ses vacances, il me demande si je peux venir à midi dans l’hôtel Hidden !  

hidden.jpg

 

 

WOW, bien sûr je m’arrange pour le voir et voilà j’ai passé un midi noyé dans ces baisers, caresses et j'ai joui à fond. Il aime bien parler, j’adore de l’écouter, il m’arrose des compliments, je nage dans le bonheur.

 

 

Hidden-2.jpg

 

 

Je sors d’hôtel, dernier sourire, je marche, tout mon corps résonne encore, je ne peux pas accélérer mes pas, je suis complètement LA, présente - je rentre dans quelques boutiques je touche des tissus, je les sens à fond – je continue à caresser le monde.

 

En rentrant mon mari m’attend, me prend dans ses bras, il me caresse, il me désir, il me porte au lit, il me regarde si intensément comme il n’a pas fait depuis longtemps, il BANDE comme un fou et je continue d’être gâtée, tellement gâtée…  

 

J’adore ma vie – j’adore mon mari ET tous les hommes - j’adore ma vie en France!

 

VIVE LA FRANCE

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 15:51

Je réfléchi si j’ai une raison de me sentir comme un Kleenex à la poubelle après d’avoir servi comme ‘image’ à branler.

Kleenex.png

Pour la première fois j’ai essayé la fonction ‘recherche avancée’ sur ce site. On peut cibler une personne selon les catégories : taille, âge, région, en ligne, etc et je tombe sur un bel homme de mon âge et en plus il est journaliste. Mon intérêt se réveille parce qu’il me manque un peu d’intellos parmi mes rencontres. Donc je m’adresse à lui un peu maladroit parce que normalement ce sont des hommes qui sonnent chez moi et je les trie – le jeu le plus facile.

Il propose d’utiliser le sms de son iphone pour parler et après un début assez sage le dialogue devenait de plus en plus intime – la nuit avance et lui aussi, il me demande la question inéluctable : Lesquels sont mes fantasmes ?

                                                     iphone-copie-1.png                   blackberry.jpg

 

Bon, pour lui faire plaisir je me lève de mon lit conjugal pour rallumer mon ordinateur pour lui envoyer un texte que j’ai écrit sur mes fantasmes.

Après – silence radio !

Je pense à mon batteur qui m’avait expliqué qu’il y a énormément des gens qui n’assument pas leur sexualité, qui se sert seulement de ce site pour chatter et s’assouvir et voilà c’est tout.

Je n’ai pas encore trouvé un moyen de les détecter plus tôt.

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 21:47
L’aventure du «  lovehotel » commence – je traine 10 min avant l’heure dans les ruelles autour de la rue Saint Dénis, je suis nerveuse, excitée, paniquée – encore une fois ce combat à l’intérieur me secoue pas mal.
En attendant au feu rouge je lance à haute voix dans l’air: S’il ne vient pas je meurs !
Et d’un coup je comprends une chose : D’un côté je suis ouverte, tous mes capteurs sont prêtent à recevoir, je me tourne complètement vers l’expérience et avec la même rapidité je deviens incroyablement vulnérable – et quelques pas plus loin je vois : C’est ça la vie. Il n’existe pas l’un ou l’autre : Si je veux que chaque cellules en moi est vivante, tourne à 100%, les blessures sont inclues.
Oui, je suis décidée, je veux vivre comme ça, parce que ça vaut le coup !
Allons-y.
Je le vois toute de suite, mais je ne veux pas croire que c’est lui, même dans la nuit je le reconnais, MAIS ces photos datent au moins de 10 ans ! Oui, c’était un très bel homme, ça se voit. Mais maintenant…. Après le premier choc, je suis émue que des mecs aussi commencent de ne pas assumer leurs âges.
Pour avoir l’accès à la chambre il faut traverser un sex-shop – pas vraiment drôle, nous ne trouvons pas le chemin, il ne réagit pas, c’est moi qui demande une employée. Elle nous dirige travers ce labyrinthe vers la chambre en passant devant les cabines pour les hommes qui se branlent devant les films, j’entends leurs gémissements. Ça ne m’excite pas du tout et je me force de ne pas me laisser perturber par cette ambiance vachement glauque.
La chambre souhaitée est encore occupée donc nous nous squattons la chambre : Venise avec des gondoles au mur et un grand écran plat qui montre déjà bien une énorme queue noire qui rends dans l’anus d’une petite japonaise. Bravo !
On s’arrange, je jette mon écharpe sur l’écran : je ne veux pas qu’il bande parce qu’il voit la dame à l’écran.
Il est assez sobre, pas séducteur, galant, ou courtois du tout. Il commence son travail comme un bon ouvrier qui connait très bien des gestes qu’il faut et voilà je n’ai rien à me plaindre, il bande très bien, il me touche avec une efficacité surprenant. La glace au plafond m’avais dérangé au début, puis je trouvais du goût de voir son cul et mes jambes.
Et maintenant les filles un bon conseil pour vous ! Si vous faite connaissance d’un musicien demander AVANT un rendez-vous QUEL instrument il joue ! J’éclat de rire quand je l’apprends. Je peux dire un batteur à son rythme à lui – rien à faire.
Schlagzeug.jpg
 
Bon, malgré tout je me sens très bien servi, et apparemment il est aussi content, voilà mission accomplie.

 

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 17:36
Voilà un nouveau à tomber de la chaise – après d’avoir vu ces photos je me sens à nouveau ‘joueuse’ et je ne peux pas croire ce qu’il m’arrive.
Après fixer un rendez-vous je demande une confirmation parce que je viens d’être ‘rejeté’ et il m’explique qu’il y a beaucoup de gens qu’ils n’assument pas leur sexualité, ils chattent pour se chauffer et se bien branler après, et ça reste là.  Quant à lui, il ne veut pas perdre du temps, il veut un rendez-vous.
J'apprécie son côté être habile sur ce site, être habile avec des femmes, être habile de vivre sa sexualité. Je me sens attirer aux hommes qui sont bien dans leur corps et qui rayonnent la sensibilité.
Il demande si je connais un hôtel près de notre renez-vous et l’entretien avec un autre homme me rappelle de son histoire dans une chambre d’hôtel glauque. Donc je décide que ça ne m’arrive pas – j'évite à tout prix le sentiment que cette rencontre devient quelque chose de humiliante.
Je trouve le Lovehotel de Paris, et je suis hors de moi de joie, parce qu’l propose une chambre Bollywood pour 25€ l’heure ! Ça j’appelle une occasion !

 
Mais un brin d’inquiétude arrive : Il parle de ses ‘tas de fantasmes’ et il me demande une gode et je commence à m’angoissé.
Je lui réponds :
La plupart du temps ce mot fantasme est utilisé en lien avec des trucs qui ne me plaisent pas du tout, je veux dire la signification du mot fantasme est très vaste et je crains que je suis peut-être pas à ta hauteur.
Je vie au ce moment une phase de très grande ouverture, un grand désir de me vivre et découvrir, chercher mes limites, vivre des surprises, me laisser surprendre et je crois ça pourrait être possible avec toi – MAIS comment je pourrais avoir confiance, je ne te connais pas, j’ai peur. Tant que l’homme est physiquement plus fort que la femme – et tu l’es, ça devient une question de survie :
Respectes-tu un ‘non’, mes limites, mes angoisses ? Prendrais-tu le temps de m’assurer, d’essayer de ME voir. Même si on parle que du physique sur ce site, et ne pas d’amour – je n’ai pas envie des heures de sport, j’ai besoin un minimum de ‘relationnel’. J’ai envie de tchatcher quand même avec toi, de  rire, t’embrasser, être douce…
Sa réponse est rassurante, compréhensive et je suis surprise par sa prévenance.  
Apparemment je deviens une collectionneuse des torses magnifiques:
                                              Nirvaana                                   Shitsumon.png

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 22:18


Ce n’est pas facile de ne se pas sentir humiliée. Après un chat si chaud, si ciblé est réussi, tout est clair. Le rendez-vous est fait et voilà, j’arrive, mais pas de mec, pas de message au siècle de sur-communications - c'est blâmable !


Je reviens à la maison assez perturbée, j’ai ma tête ailleurs – je verse la sauce noc-mam, je réponds aux questions complètement à côté de la plaque.


Bon, je me sens piégée dans ma propre démarche, ce jeu me mets en péril et ce n’est pas drôle, d’un coup j’ai perdu ma légèreté, le côté plaisir s’éteint subitement.

 

Bon, on y va, ce n'est pas la fin du monde et peut-être ça m'avait évité un homme 'mauvais'.

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 02:11

Je me réjouis des échanges sur ce site – les français restent un peuple séducteur. Je suis étonnée de ce respect et cette courtoisie avec laquelle les hommes m’abordent. Ils trouvent des bons mots, même si je ne corresponds à leurs goûts, toujours un mot de politesse pour dire adieu. Bon, avec quelques exceptions bien sûr.

Avec le temps je me vois réévaluer à nouveau. D’abord j’ai regardé une photo et j’ai réfléchi si je pourrais éventuellement faire l’amour avec lui, comme je dois être contente que quelqu’un s’adresse à moi, comme une mendiante.

Entre temps j’ai compris il y a des hommes très attirants qui sont intéresser à moi et j’ai le choix !! Wow, c’est nouveau et j’adore cette évolution en moi. J’avance prudemment mais décidée. Je me régale de chaque entretiens, même si je sais je ne veux pas aller plus loin – mais quel cadeau d’écouter  et regarder des hommes. Comment ils essayent de séduire, quelles motivations les laisser aller sur un site adultère, leurs biographies, leur vie de couple, leur train de vie.

Et quel occasion de parler avec des hommes de tous les couches sociales : le PDG, le chômeur, l’avocat,  des commerciaux toujours dans la voiture et des chambres d’hôtel, l’étudiant – oui même des jeunes frappent à ma porte…

Une drôle de découvert : Des fumeurs sont très pulsionnels, hâtifs, à la va-vite. Ce n’est pas mon truc, mais je suis amusée de voir leur énergie et puissance, leur envie de convaincre le plus vite possible. Mais je soupçonne avec eux je resterai sur ma faim, parce que ils me rappellent  des bougies une minute avant de s’éteindre.

 

                          Alain Delon                              biolay                           Belmondo.jpg

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 20:32

Evidemment, le lendemain je pense à lui.

Je laisse passer les gestes, les phrases échangées..Il s’est comporté parfaitement.

Il me facilite d’éviter le piège de mettre plus de sentiments dans le rencontre que souhaité. Mon souhait était de ne pas mettre mon couple en danger, seulement parce que je veux rester fidèles à mes désirs - si séduisant dit au pub du site 'ex-conjugale'.

Bien sûr, j’ai guetté des compliments, des signes qui me pourrait donner la possibilité d’interprétation, qui aimait particulièrement MOI ou au moins notre rencontre.

Mais non, il ne m'a donné aucune accroche possible.

Adorable cet homme – il a tenu sa parole:

Il y a quelque chose de plus grand que l'homme dans l'amour physique, dans la volupté, dès qu'on y met un peu de son âme.

imagesCASAS2GOMERCI

Partager cet article

Repost0