Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 10:47

Voilà j'ai été repérée!

Un abonné de PL a pu faire le link entre mon profil et mon blog. Quand j'ai lu sur ma messagerie du site la salutation: Chère Scharlotte, un frisson m’a traversée. En lisant quelques citations de mon blog, je lève la tête parce que j'entends déjà presque qu’on sonne à ma porte.

 

Oui, oui Internet n'est pas l'endroit où jouer à cache-cache et oui c'est plus que naïf de ma part, de croire que mon visage ne pourrait pas être lié à mon blog. Mais bon, à la fin, pourquoi ce petit choc, je n'ai rien à cacher, j'assume ma vie, alors pas de souci.

 

Évidemment il m’intéresse et je suis très contente que nous ayons trouvé rapidement une date pour un rendez-vous. J'ai voulu le voir aussi pour lui montrer qui je suis réellement avant qu'il ne parte dans des idées uniquement basées sur mes écrits.

 

Il est d'accord pour venir dans un bar que j'aime beaucoup 'les caves populaires'. Sur le seuil du bar, il me repère (encore une fois) tout de suite. Je remarque, en fait que j’aime bien être repérée. Ainsi je le salue avec joie sur le trottoir et je le regarde : Wow, il est plus attirant que sur ses photos - ça commence bien. C'est tôt le soir,alors nous avons la chance de trouver encore une table.

paris-la-bouche-1.jpg

J'ai adoré notre soirée. Nos échanges me nourrissent. En racontant et en l’écoutant, je comprends mieux ce qui s’est passé avec moi ces derniers temps, je me positionne à nouveau et je vois à quel point m'a vie s'est améliorée, a quel point je suis heureuse aujourd'hui.

 

Il me plait beaucoup, je ne sais pas trop ce qu’il éprouve, mon envie de le toucher est forte et hep je casse mon verre en voulant toucher sa poitrine cachée derrière son manteau entrouvert, très élégant, qui lui va à merveille.

verre.jpg

 

En sortant je me penche un peu vers son dos, je le touche, ah c’est toujours moi qui montre clairement mon affection – quand deviendrais-je un peu plus modérée dans mes gestes ?

 

L'adieu sur le trottoir résume mon état de ce soir: nous nous prenons dans les bras, oui je le désire fort, j'inhale son odeur, envie de découvrir son corps, son âme.

 

Les lampadaires si typiques de Paris se reflètent sur la rue après la pluie,en face de l'hôtel Eldorado où j'ai de si beaux souvenirs, dans ce quartier qui est devenu le mien. Je suis là où j’ai voulu être dans mon cœur, au lieu aimé : Je suis heureuse !

Je pars en sentant encore son souffle sur mon cou - il me manque presque déjà...

Partager cet article

Repost0

commentaires