Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 23:58

Enfin je tombe sur un autre black, très bien dans sa peau (mdr) qui me raconte sa vie professionnelle drapeau-francais.jpgdont je n’ai aucune idée. Aucune idée comment on pourrait tellement aimer son pays pour risquer sa vie. C’est très intéressant, j’aime bien l’écouter, – ses phrases courtes, précises et très directes. Il est costaud, très musclé. Il m’intéresse, je n’ai jamais fait l’amour avec un homme si imposant. Il déménage souvent, en plus dans des pays assez dangereux, si je veux profiter de lui, il faut que je me grouille.

 

Et c’est ainsi, à l'hôtel il s’allonge sur moi en se tenant sur ses bras. Je lui demande de s’allonger complètement sans appui pour que je puisse sentir son poids et …  il refuse. J’éclate de rire, j’imagine qu’il a fait l’amour toute sa vie avec des petites femmes, qu'il pouvait écraser si elles sentaient tout son poids.

 

 

davinci1.jpgJe le rassure, je prends le risque et après quelque temps il lève ses bras et il ‘nage’ sur moi. J’adore ça, nous rions beaucoup, dommage que personne ne nous prenne en photo. Un énorme black joliment tatoué ‘volant’ sur moi.

 

Sa queue est grande et épaisse, il m’entame bien… mais voilà une fois rentré il bute presque et j’ai du mal à trouver avec lui un rythme qui laisse m'épanouir. Il ne bouge presque pas et son poids devient pénible. Je comprends qu’il se concentre pour ne pas jouir, mais bon, voilà, ça ne m’aide pas à avoir trop de plaisir.

 

Je ne peux pas attendre qu’un soldat prêt à mourir pour la belle France soit en même temps souple, fluide dans ses gestes et à l’écoute.

 

Après nous parlons de tout et de rien, on rigole et j’aime bien ce rire grave et profond venant du bas de son ventre. Il me confie que son rêve était toujours d’aller dans un club libertin et il dit : Tu me sembles assez libre et équipée d’un bon paquet d’humour pour entamer une telle aventure.

 

Je ne suis pas sûre, mais j’ai encore du temps pour y réfléchir.

Partager cet article

Repost0

commentaires