Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 11:02


Il me cherche au métro pour m'emmener chez lui. Ah j'ai déjà dit? Il n'est pas un homme Gleeden! Il est célibataire! Libre comme un oiseau, pas de secrets, pas de cachotteries, pas de tristesse conjugale - ça fait du bien.


Il habite dans un appartement dans une ancienne usine. Je suis ravie de son chez soi: des meubles et des objets design comme je les aime - ça pourrait être un appartement en Allemagne!

 

rea-usine.jpg

Il est le gentleman parfait, il m'embrasse sur son sofa accompagné par Norah Jones - c'est un romantique sans doute - et je me sens très bien dans ses bras. C'est facile de s'ouvrir pour lui.


Au lit je me vautre dans tous les sens, le lit est assez bas et je découvre cette position de glisser avec la tête vers le sol. Il me pousse bien avec sa queue grande et épaisse,  je me sens formidablement remplie!

J'avoue que je ne fais presque jamais l'amour avec un homme avec des petits rondeurs et j'hésite un peu à le toucher - mais le moment où je sens son ventre contre le mien, j'adore ce sentiment de sentir ce poids sur moi et ce frottement contre mon clitoris me plait beaucoup.

trou-noir-L-GaJITR.jpg

Et je découvre un truc. Jusqu'à ce moment je n'aimais pas mes cris, mes sons au lit et d'un coup en regardant son mur je découvre ce bien de crier sans avoir ce jugement dans ma tête.


C'est ce mur gris? C'est parce que ce n'est pas a l'hôtel? On s'en fou - pour moi c'est une révélation!

Il est un one-shot-man qui tient longtemps avant de jouir. En tout cas assez longtemps pour me satisfaire. Dans ce cas là je me soucie toujours un peu si ce n'est pas trop cruel pour lui de se retenir pendant que moi je profite pleinement. Mais il dit, ça ne lui fait rien.
Après dans ses bras on parle - je pourrais parler des heures d'avec lui.

Son haleine reste encore un peu acide ce qui m'empêche de me coller complètement contre lui.

A nouveau je me trouve heureuse et satisfaite sur son siège rouge chauffé de sa voiture !! Je rentre chez moi avec le sentiment d'avoir trouvé un super pote.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nathanaël Oslirelui 05/12/2012 15:02

Aime bien cette écriture un peux brute, un peux osée, et puis c'est la première fois que je peux suivre les péripéties d'une femme, c'est agréable. Envie d'en lire davantage, j'ajoute ce blog à mes
favoris.

L'éros de Scharlotte 11/12/2012 13:20



Merci Nathanaël pour ton commentaire et depuis je dévore ton blog - quelle coïncidence, tu parles de ta jungienne au même temps je laisse glisser un livre de Jung à côté de mon lit..


Curieuse de connaître la suite de Jimmy...bonne, bonne chance, je te le souhaites!