Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 11:02

Je  vous faire part de mes expériences érotiques sur le net.

 

Très vierge du côté 'site de cul' je m’allonge sur le lit et j’essaie de retracer les évènements qui  m’ont amené à m’inscrire sur un site de rencontre. Déjà ça fait plaisir de voir que la disparition de son nom, normalement collé sur soi inséparablement - une identité complète, ouvre un grand espace, une liberté que je n’ai jamais vraiment pratiqué.

 

Il y a quelques mois j’ai laissé tomber une liasse de papiers devant l’imprimante et un collègue sautait à mon aide. En me penchant au sol j'ai senti son after-shave, un peu de tabac, et la chaleur de ce jour laissait aussi transpercer sa vraie odeur. D’un coup j’étais touché, j’ai éprouvé une énorme douceur pour lui, j’ai voulu me pelotonner contre lui et me laisser bercer comme un bébé.

 

Quelques jours plus tard j’ai compris : Il ressemble énormément à un garçon avec qui je me suis amusée pendant des mois quand j’étais très jeune. Il apparaissait de temps en temps dans la nuit, nous avons fait l’amour le plus librement possible, d’une façon la plus insouciante de ma vie, sans aucune réflexion sur l’avenir, sans jamais de RDV fixé à l'avance. Je ne connaissais même pas son vrai nom.

 

Ce souvenir m’a flanqué dans une tristesse énorme, le deuil de n’être plus si libre, insouciante dans la vie, le deuil de mon corps qui n’est plus comme avant, le deuil d’une vie sans responsabilité. Le seul but de ce temps était de s’amuser, de se découvrir avec l’autre, de monter l’échelle des expériences possibles – de jouir, intellectuellement et sexuellement.   

 

Depuis cette crise, j’ai croisé et avalé quelques livres érotiques, j’ai découvert le film de Tom Tykwer : A trois drei.jpg– je me suis acheté des ‘boules de Geisha’, je remarque que ma libido monte de plus en plus.

 

 

Ma station de métro me flash lundi par des nouvelles affiches :

    EDEN.com le site de rencontre ex-conjugale – soyez fidèle à vos désirs !

 

FORT, très fort cette phrase, décorée avec une pomme croquée, cette fois ci pas d’allusion au deuil pour Steve Jobs, non on se rappelle que la France est un pays catholique, c’est bien la pomme d’Eve, responsable de toutes les séductions possibles.

 

pommes-croquee.jpg

Je m’inscris et un homme nommé Vanille s’affiche presque toute de suite, sa photo est sympa et le premier échange de mots aussi. Mais il y a une phrase qui m’a scotché – j’ai coché dans mon profil que je ne sais pas trop ce que je veux et il me dit : « ça va pas, non! » et je me suis sentie obligée de réfléchir à ce je que veux. Et à mon grand étonnement j’ai  tapé : J’ai envie de faire l’amour avec un autre homme que mon mari – paff, c’est dit, je ne l’ai jamais prononcé si clairement, même pas dans ma tête.

 

Après le tchat, les emails, des échanges de photos, aujourd’hui sa voix au téléphone – tout va dans le sens souhaité pour moi. J’ai hâte de le découvrir en vrai. Il me demande mes fantasmes. Et je n’ai que du vide dans ma tête: les mots "souhait, fantasme, désir" se bousculent dans ma tête:

                                                                              

                                                                               Où en suis-je?

 

 

Donc je ferme mes yeux et je songe à ce que je souhaite qui se passe si Monsieur Vanille évoque en moi les pulsions désirées :

Il me regarde, il me montre qu’il me désir. Nous sommes au restaurant, son regard fixe mes jambes, il observe quand je croise mes jambes, pour bien voir mes cuisses. Il aime regarder mes seins, ma bouche – nous rirons et tous nos gestes sont sensuels, nous touchons le verre de vin, nous le caressons comme on touche la peau de l’autre.

Il m’accompagne hors du restaurant, il me touche mes côtes, je sens sa main chaude. Quand personne ne peut le voir il touche mes seins. Il me donne un baiser sur mon cou je sens sa fraicheur encore quelques instants après. taxi-panneau.jpg

Dans le Taxi je jette mon dos contre sa poitrine et ses bras me tiennent forts. Une main glisse sous ma chemise, mon sexe envoie des pulsions vers mon ventre, je vacille, il fouille mes cheveux, il caresse ma joue. Il n’ose pas mettre sa main sous ma jupe parce que le conducteur nous regarde dans le rétroviseur et nous nous perdons dans des baisers langoureux.

 

 

Et voilà pour l'instant on reste là pour continuer toute seule ...

Partager cet article

Repost0

commentaires

anonymous 21/09/2012 17:09

un vrai régal ce blog merci et encore merci ..
je suis moi meme sur glee et quelques unes de tes experiences ressemblent etrangement aux miennes, j'ai lu chaque mots avec delectation en tout les cas :)