Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 16:33

 

Une de mes premières lectrices qui était aussi inscrite sur Gleeden, vient me raconter les aventures de son nouveau champ d’expérience sexuelle : les clubs et les soirées privées. Quand je pose de plus en plus de questions, elle dit que ce serait plus facile de parler avec un homme ‘maître’ du sujet. Ainsi elle m’a mis en contact avec un libertin qui organise des soirées avec sa femme.

 

      Le-Bar-Long--02-Le-Royal-Monceau-Raffles-Paris-1-53

 

 

Il m’invite au bar de l'Hôtel Royal Monceau  – quel bel endroit pour prendre un verre, entassés dans des fauteuils qui prennent parfaitement la forme de mes fesses pour parler de mes sujets préférés avec un homme si habile, si ‘in’inhibé, si libre et vraiment expérimenté :

 

Mon cheminement dans ma découverte des plaisirs, l’attirance par la beauté, l’érotisme, le désir, des moments subtils où nous sentons l’énergie croître et nous rendre si vivants.

 

J’apprends ainsi que ma première expérience au club était en fait parfaite, parce que mon compagnon avait apparemment tout compris : On y va à deux, c’est une expérience à deux, en confiance, en toute complicité.

 

Et la chose la plus importante et je pensais que ça ne concernait que moi : Pour qu’une femme puisse se laisser aller complètement elle a besoin d'un cadre sécurisant.

 

Quand la femme accepte un autre, c’est le partenaire qui surveille si les règles sont respectées : prendre des capotes, empêcher l’autre de faire des gestes qu’elle n’aime pas (je déteste être pincée aux mamelons). Mon partenaire de l’époque le faisait naturellement et je me suis vue fondre, me laisser aller sous quatre mains et jouir avec deux hommes sans la moindre contrainte.

 

En l'écoutant je décide de me laisser guider par cet homme et nous convenons d'aller au club, mais d’abord pour nous découvrir à deux, pour voir si une vraie attirance, une intimité, une complicité peuvent émerger entre nous. Puis pour aller plus loin si nous avons envie…


Notre entretien dans ce bar est tellement agréable, fluide, … je me sens excitée par l’idée de découvrir cet homme, une autre façon de vivre ce qui pour l’instant me convient à merveille.

 

Mais, bien sûr j’entends un ‘mais’ en moi :
Pourquoi un homme si expérimenté, si à l’aise et bien installé dans ce mode de vie a envie d’une femme comme moi, une novice … et je le lui demande.
Il dit : Je sens ton audace, je sens que tu acceptes de libérer la fièvre animale qui bouillonne en toi,  en nous… ton audace de me confier les rênes d’une ivresse inédite…

 

Voilà, je pars sur les tapis rouges qui me mènent sur l’avenue Hoche et en apercevant l’Arc de Triomphe, je trouve d’un coup que cela correspond parfaitement à mon état du moment :

 

On y va, les aventures nous attendent à bras ouverts !

 

Partager cet article

Repost0

commentaires