Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 09:40

 

M. Audi me propose de nous revoir, conformément à nos âge cette fois-ci au lit et voilà pourquoi pas, un rendez-vous est fait et je passe un « 5 à 7 » – comme je viens d’apprendre cette expression qui signifie ce créneau après le travail. Puis rentrée à la maison sans soupçon.

Il ne démarre pas trop et je ne sais pas comment avancer, donc j’essaie de m’amuser quand même, il suit mes idées mais il reste timide – digne d’un informaticien quoi.  

Je commence à me lâcher et je lèche son cou sous l’oreille et patatras il part comme un canon, il gémit, il se tortille de plaisir et voilà, je continue et comme un miracle j’ai le plaisir de voir comment quelqu'un peut s’épanouir sous mes mains ! Il devient actif, créatif et wow, je découvre son univers.

Tout de suite après, un autre message arrive : Mister O. revient vers moi et il me demande si j’ai envie de le voir le lendemain matin!  

Avant Noël j’ai déjeuné avec lui et je me suis sentie tout de suite très à l’aise à tchatcher de nos aventures amoureuses et nos motivations. Presque immédiatement j’ai senti en lui un vrai pote, un copain, un complice. Il raconte son histoire sans chichi, il est honnête, décidé dans sa démarche Gleeden et apparemment très gourmand. Il me plaît beaucoup.

Mais nous nous ne voyons pas parce qu’il est tombé malade !

Un sujet rarement évoqué pendant des premiers rendez-vous et quand même primordial:  

Les maladies sexuellement transmissibles – le pauvre s’est laissé séduire par la demande de LE faire sans capote et baff, à première vue on pensait qu’il avait attrapé de la Syphilis ! Quelle horreur !

Mon premier homme sur Gleeden me l’avait demandé aussi – pour mieux sentir. Oui, mais quoi ? Une peau brulante, bien rouge et abîmée ?

Des semaines de guérison sont nécessaires et bien rétabli il frappe à ma porte, je suis flattée qu’il ne m’ait pas oublié et j’accepte son invitation.

Je portais encore l’odeur de M. Audi quand j’ai inventé un alibi. Je devais expliquer pourquoi je ne suis pas disponible vendredi matin jusqu’à midi. Je deviens folle, je prends des risques au travail, chez moi, je me comporte comme une droguée.

Il a réservé une chambre d’hôtel à Boulogne et y aller est déjà une merveille. J’avais oublié la très belle vue du tram qui longue la Seine, je traverse le pont de Sèvres, le vent est fort et froid, l’eau est très remuée, comme moi, j’adore la vue sur Saint Cloud, les péniches, quel chance de vivre à Paris et quelle chance d’être invité par quelqu’un qui me désire, j’inspire profondément, je suis heureuse.

J’arrive plutôt que lui dans la chambre, j’ai du temps pour écrire quelques emails pour mon boulot, la mauvaise conscience monte, mais je suis interrompu par son arrivée. J’ouvre la porte en disant : Ah c’est vous ! Et pour le moment il croit carrément que je l’ai confondu avec quelqu’un d’autre !! J’éclate de rire, dans un temps record j’ai une réputation : croqueuse d’hommes qui ne reconnaît plus les hommes qu’elle vient d’allumer.

Qui croyait ça possible il y a quelques mois ?!

Il est le roi de la performance lorsqu'il s'agit de ma position préférée – la cuillère . Dressée, je tiens ses mains et son rythme me berce jusqu’au ciel. 
   

 Encore un peu en transe je quitte l’hôtel et une affiche propose une exposition sur Romy Schneider dans le quartier – je me balade parmi ses portraits. Comme toujours quand je la vois je me sens ensorceler par sa beauté.

  

La vidéo montre un extrait du film " La Piscine" et je regarde en boucle la scène si forte: 

 


 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sofmystere 12/01/2012 11:44

Bonjour ,très joli blog, j aime beaucoup.! Ça me fait penser aus miennes,on a d ailleurs mister O en commun et j avoue ,très performant !.. Et j adore les fesses à fossettes . Bonne continuation et
au plaisir de vous lire. Sof

L'éros de Scharlotte 12/01/2012 15:19



Merci, enchantée! Il s'est fait vraimant gaté, notre gourmand O :-)


Scharlotte