Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 20:03

 

Grâce aux commentaires de mes articles j'ai des copines Gleeden pour échanger de temps en temps nos expériences.

Aujourd'hui même je reçois deux mails racontant qu'elles en ont ras-le-bol de ce site, les mecs sont tous pourris, malhonnêtes, des menteurs et des manipulateurs infinis:

 

Des déclarations

- de ne plus faire l'amour avec sa femme lol 

- de ne plus chercher d'autres femmes

- d'être la seule qui l'intéresse

- d'amour    

 

ou plus simplement, promettre de proposer d'autres dates de rencontre et voilà plus un mot! C'est très blessant. 

 

 

pub-gleeden.jpg

 

Je les comprends très bien - mais en même temps Gleeden est pour des INFIDELES, donc ce comportement n'est pas étonnant, même si c'est archinul d'avoir des couilles pour baiser mais pas avoir le courage d'être honnête. Je me demande chaque fois pourquoi ça leur coûte si cher d'envoyer une phrase d'adieu!
 
Une autre copine sur Gleeden souffre de la même chose, son mec raconte elle est la seule qu'il voit, mais il est connecté en permanence - elle n'a jamais demandé qu'il soit fidèle, mais comme il l'a dit elle se met en confiance et elle s'ouvre de plus en plus - je pense c'est ça le but du jeu. L'homme sait que la femme est beaucoup plus attachante, abordable et avenante au lit quand elle sait qu'elle est the one and only!
 
Un préjugé ? La vérité ?
 
Malgré cette invention Gleeden les relations hommes-femmes restent très archaïques et les comportements et démarches entre les deux sexe glissent inconsciemment dans des traces classique.
 
Un de mes amants 'fraîchement' divorcé a trouvé grâce à Gleeden un nouvel amour et a fermé son profil. Depuis je me demande comment il ou elle peut avoir confiance qu'il/elle te reste fidèle?
Mais peut être qu'il existe des gens qui ne sont pas blessés par ça ?
 
Et moi? Où je suis, moi? Je peux constater que je suis une récidiviste, pendant mon dernier ébat j'ai glissé un je t'aime dans son oreille. Encore une fois je suis dans les choux, parce que lui, c'est un vrai Gleeden-boy qui voit beaucoup d'autres femmes.
Mais, l'avantage avec lui: il ne me l'a jamais caché et quand je suis avec lui, il est très présent et dans nos crénaux volés il est complètement à moi.
 
Donc j'essaie de le prendre comme un grand travail bouddhiste:
 
 Faire des excercices de 'non-attachement' et vivre l'instant présent! 
shiva-shakti.jpg
 
Je vous mets au courant, si ça marche ;-))) 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Mambo 26/09/2014 10:29

Petit aperçu des hommes que j’ai rencontré sur Gleeden :
– des super moches qui veulent pourtant des bombes (ni minces, ni physique de mannequin s’abstenir) ;
– celui à qui je n’ai rien demandé mais qui jure qu’il est hyper fidèle dans l’infidélité (malgré le fait qu’il se connecte sans arrêt avec un deuxième compte, bin tiens), qui tient tellement à moi qu’il n’hésite pas à me demander de le rejoindre dans ses voyages pros (à mes frais of course y compris pour le petit déjeuner commun), et s’évanouit subitement dans la nature après m’avoir demandé de me rendre disponible pour telles dates ;
– celui qui vient au RDV et se dit très content d’être en face d’une personne agréable à regarder (et me regarde tel un maquignon une vache), me raconte sa vie y compris son dernier contrôle URSSAF (aurait besoin d’un psy ou d’un avocat plus que d’une compagne), puis tique parce que ma profession et mon lieu de résidence lui font supposer que je vis avec des moyens rétrécis (lui vit dans le 7eme, va au golf, à Courch, à St Trop….) à tel point que la poursuite de l’entretien lui devient subitement difficile, et prétextant un RDV avec des gens trèèèèès importants s’en va non s’en s’apercevoir qu’il a oublié son porte-feuilles et donc me laisse tout payer (qui vit rétréci et en connard ?).

Claire 08/09/2014 21:24

Dommage que je ne trouve ces commentaires que maintenant, j'aurais évité de me fourvoyer dans deux rencontres sur Gleeden. Je n'ai rien à reprocher au site, il fait une publicité hyperbolique, c'est usuel. Mais alors les hommes, c'est pas joli-joli leur façon de procéder pour virer celle qu'ils ne désirent plus. Charmants au premier abord puis fuite en douce dans un cas et ouvertement grossier dans l'autre (précision : je ne suis pas un pot de colle donc je peux entendre demanière calme que c'est fini).

Nathalie 09/08/2012 09:30

Bonjour,
Pour ceux et celles qui voudraient connaitre la suite de la mésaventure décrite dans le commentaire ci-dessus, je vous engage à consulter le blog que je viens de créer:
maviesexuelleleshommesinternetetmoi.over-blog.com

Nathalie 07/08/2012 19:27

J'ai arrêté tout médicaments en juin. Je prenais des régulateurs de l'humeur et un anti-dépresseur. Ces saloperies de médocs, cela vous inhibe votre sexualité et votre désir. Résultat, après un an
et demi d'abstinence, j'ai chaud aux fesses. Je ne sais pas vraiment encore si je dois me réjouir du réveil de ma sexualité ou non?

Je me suis connecté à un compte sur un site de rencontres faciles que j'avais crée l'année dernière après la rupture avec William. Mais je ne l'avais pas utilisé à ce moment là.

Mais là cela a été très vite. Un homme de 40 ans me propose un plan cul sans autres préliminaires. Sa franchise me plaît, c'est aussi ce que je veux. Se dégage de sa photo, beaucoup de machisme
mais je m'en fiche physiquement il ne me déplait pas. Il est à la fois costaud et rond. J'aime ce mélange de masculin et de féminin dans le physique d'un homme. Il ne me demande rien sur moi, je ne
lui demande rien sur lui. Ah si, la taille de mes seins. Par contre nous échangeons des photos. L'année dernière, toujours après la rupture avec William, j'ai traversé un peu la même période, envie
de baiser avec des inconnus avec surtout pas de complications sentimentales. J'avais fait des auto-portraits de moi nue. Sur facebook, j'avais aussi trouvé un photographe qui faisait du nu. Pour
une séance j'ai accepté d'être son modèle.

C'est mes auto-portraits que je lui ai envoyé, photos moins belles artistiquement mais où "la marchandise" est clairement visible. Il m'envoie bien sûr son sexe en érection. Sa bite est grande et
bien dure. Je suis satisfaite et mouille d'avance. Il veut que je le reçoive chez moi. Hors de question. C'est d'accord pour un plan cul mais pas chez moi. Il insiste. Non, c'est non négociable. Je
lui propose l'hôtel. Il est ok mais il me charge de réserver et il souhaite que je l'attende nue sur le lit. L'idée me plaît et m'excite. Puis je prends peur. Je refuse de l'attendre à l'hôtel. Je
préfère le rencontrer avant dans un endroit public, je veux m'assurer de pouvoir lui dire non en toute sécurité. Il comprend très bien. Je réserve l'hôtel. Nous nous retrouvons au café. Il arrive
derrière moi, glisse une main derrière mon dos, se penche pour me faire la bise comme un vieil ami de toujours. Je le reconnais immédiatement. Je suis surprise de sa familiarité et un peu agacée.
Je pourrais ne pas avoir envie d'être touché par lui. Mais mon corps est trop affamé de caresses et tout ces prétextes pour me toucher comme si j'étais un vieille amie ne me déplaisent pas. Nous
parlons de tout de rien. Il me raconte qu'il est pilote. C'est à peu près tout ce que j'ai retenu de notre conversation. Assez rapidement, nous convenons d'aller à l'hôtel. Pudiquement je dis: tu
souhaites me trouver comme tu as dit. Il me fait oui de la tête. Donc je vais à l'hôtel la première pour qu'il puisse me trouver comme dans son fantasme, nue comme un vers, ouverte et offerte sur
le lit. Dans la chambre, je me déshabille entièrement et me couche sur le dos. Il arrive rapidement, me caresse partout et enfin introduit sa main entre mes cuisses, je suis déjà mouillée. Il sort
un énorme god, l'introduit dans mon sexe. Je me raidi, non je n'ai pas envie de cela. Il n'insiste pas et laisse de coté son énorme truc de coté. Je le laisse entièrement faire. Je suis passive. Je
n'ai pas envie de lui même s'il ne me déplait pas. Il approche son sexe de ma bouche, je refuse de le prendre. Non, je ne peux pas. C'est trop tôt. Je n'en ai pas envie. Je peux être ouverte et
offerte pour un inconnu mais je ne peux pas plus. Il me pénètre en position du missionnaire et en levrette. Nous jouissons tous les deux assez rapidement. Bon je n'ai pas grimpé au rideau mais cela
m'a fait du bien et éteint un peu le feu de mes fesses. Il a été prendre une douche. J'ai été faire de même. Je pensais lui proposer d'aller diner, histoire de clore notre histoire de cul en
personnes civilisées. Quand je suis sortie, il était parti. Il est parti sans un mot, sans même dire au revoir comme un voleur! Le goujat, il m'a laissé payé l'hôtel. 60 €, je ne suis pas ruiné non
plus mais c'est pour le principe. Je crois que mes ardeurs sexuelles vont être calmé pour un bon petit bout de temps. Je ne peux pas trop expliquer pourquoi mais cela me fait super mal!

moi 17/07/2012 16:11

Moi aussi je suis attachée, un peu à tous ;-), les sensations sont tellement fortes. Nous sommes humaines après tout, les gens ne sont pas des objets interchangeables. Après, ce n'est pas parce
qu'on s'attache qu'on veut tout quitter pour eux ; au contraire, une relation au quotidien tuerait sûrement tout le côté excitant ; c'est peut-être la raison pour laquelle nous sommes sur gleeden,
échapper à la routine ? A quoi bon la recréer ?