Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 21:44

A part mon initiation au club libertin je n’étais plus jamais retournée dans un club sans sauna ou jacuzzi. Alors j’y suis habituée et j’apprécie fort d’être déjà nue et voir à quoi j’ai affaire. Mais la dernière fois j’ai remarqué que la peau humide glisse et la saisie ferme pouvait me manquer.

 

Ainsi j’ai été ravie qu’un amant que j’ai pensé perdu par son déménagement, m’invite à aller à la découverte d’un club classique avec bar et piste de danse. J’aime bien découvrir de nouvelles choses et avec enthousiasme je me lance vers mon armoire pour choisir un vêtement. Ah, du coup je me rappelle pourquoi ça m’emmerde en fait d’aller dans un club classique : Quelle tenue à choisir ?

corsage.JPG

Sexy, facile à accéder là où l’esprit nous mène, en même temps pratique à porter, déjà pour y aller. Pas trop précieux non plus, les mouvements, les frottements sur des matelas en plastique déchirent facilement les plus jolis bas..

 

Malgré tout j’arrive dans un vêtement adapté et bien dans ma peau, j’accède avec Alex au bar à lumière tamisée. Je vois quelques couples sur les banquettes qui entourent la piste de danse. La décoration ressemble à une fête d’anniversaire pour enfant. Je rigole parce qu’Alex est si grand, il se penche pour ne pas se faire prendre par des fils qui tiennent des ballons.


Je lui dis que je ne vois que des couples et il rétorque : Ah oui, tu ne savais pas, ce soir c’est : couples et femme seule… Ah ben non, je ne savais pas. Je me demande comment ça va se passer, je n’aborde jamais des couples. Apparemment sans faire gaffe je me suis trouvée toujours aux soirées avec homme seul et voilà, je touche qui je voudrais et pour l’instant je me suis toujours bien amusée sans avoir affaire à une femme/copine/épouse.

 

Alex s’assoit tout content avec son verre sur une banquette et regarde des gens dansant et des allers- retours de couples. Ça m’ennuie et je me promène aux étages pour inspecter des endroits pour faire l’amour. Je vois des couples se balader main dans la main faire la même chose que moi, sauf qu’eux ils pourraient déjà s’amuser, mais non, apparemment ils ne cherchent qu’à regarder, pas à le faire.

 

Je commence à m’énerver, je descends et ça prend un peu d’effort de lui expliquer que moi, je suis venue pour baiser et que regarder des couples ne m’excite pas pour un sou.

 

Pas très enthousiaste il me suit au 1er étage et je vois tout de suite, qu’il n’est pas à l’aise du tout de voir qu’il n’y a pas de cabine à fermer. Elles sont toutes ouvertes, open space.

 couple-sexe-lit_540509.jpg

Allongée sur un lit grand et agréable, pas trop ‘plastique’, il commence bien à me lécher. J’en profite et je commence à me laisser aller quand je vois que ses yeux se baladent en permanence en observant les gens qui passent. Jusque là je n’ai pas entendu les talons des filles qui passent. Il est tellement déconcentré par ça, qu’il n’arrive pas du tout à bander.

 

Je sens fort venir mes plus mauvais souvenirs avec mon ex-mari et je me concentre pour gérer ma déception et ma colère mal digérée depuis mon divorce. En soit pas grave, je suis dans un club, a priori il y a autres hommes disponibles, mais bon le problème ‘couple’ se déploie entièrement : Chaque couple a ses collusions particulières, ce qu’ils feront, ce qu’ils ne feront pas et te voilà, d’extérieur tu ne le sais pas et moi, je n’ai pas envie de leur demander.

 

Enfin autour de nous les gens commencent à baiser et nous changeons de lit pour nous retrouver en face d’un couple en pleine action!

Très bien, je ne sais pas si c’est Alex qui l’a choisi, mais je remarque qu’il a un fort esprit du ‘networking’. Il sait que j’aime des blacks et plusieurs fois pendant la soirée il arrive à me mettre en contact.

Ce couple en face de nous est black and white et il est énorme, environ 100 kilos, ce qui ne m’attire pas trop, mais IL BANDE.


Alors, j’accepte qu’il s’allonge sur moi et je l’invite à mettre tout son poids sur moi pour que je puisse bien me frotter contre lui pour aller vers un orgasme – mais je ne sais pas ce soir les mouvements ne s’harmonisent pas et je commence à désespérer.

J’essaye de profiter des deux. Alex devant dans mes bras, je touche son corps bien aimé, je palpe ses cuisses longs, sa peau douce, je me colle contre lui pendant que l’autre me prend en levrette. J’arrive à monter malgré des rythmes saccadés. Quand je crie il s’effraye et merde j’ai peur qu’il va débander, mais non il vérifie seulement si tout va bien et Alex explique que je suis ‘expressive’.

 

En résumé, le fait que mon compagnon est tellement distrait par la présence des autres, il ne me regarde pas, il observe en permanence l’environnement, je ne trouve pas notre bulle pour que je puisse me laisser aller dans un rythme commun.

Oui c’est ça, ce soir il n’y a pas de communion entre corps de la même énergie.

 

Je suis très fatiguée, il est déjà 3 heure du matin, j’ai des choses prévues dimanche matin, je n’ai pas voulu rester si longtemps au contraire d’Alex qui veut encore essayer à surmonter sa gêne.

Je veux m’en aller, mais c’est sans compter sur mon hôte : Je suis arrivée en couple, il faut sortir en couple. J’essaie de convaincre l’homme d’accueil, je suis prête à payer ‘ma liberté’, mais non, c’est une soirée couple, il ne peut pas laisser un homme seul au club.

Ainsi je me sens prisonnière, j’espère qu’une fille va bien et vite ‘conclure’ avec Alex pour que je regagne mon lit le plus vite possible. Mais pas de sortie en vue.

 

Mon 100 kg homme arrive, aussi fatigué, il attend aussi sa copine, me prend dans ses bras en me noyant de compliments et me parle de son admiration pour l’Allemagne. Ainsi je m’endors presque dans ses bras pendant qu’il me caresse les seins.

 

Je grogne, comment ai-je pu me retrouver si coincée ? J’ai décidé aller au club avec Alex et je ne me suis pas rendue compte de toutes les conséquences pour moi.

Et du coup je me rappelle de mon horoscope entendu à la radio ce matin : vous vous sentez balloté de tous côtés parce que vous avez mal mesuré la portée de votre décision.

Si ce n’est pas vrai, pour une fois !

Partager cet article

Repost0

commentaires