Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 18:54

Depuis quelque mois déjà je vois régulièrement un très jeune homme qui est très  silencieux. La  parole ce n’est vraiment pas son truc. Je ne me rappelle plus pourquoi j’étais d’accord pour le voir, parce que c’est rare que les hommes de moins de 38 ans m’intéressent. Je ne sais même plus quel âge il a – on ne parle pas de grande chose mais euh je crains qu’il n’ait que 24 ans.


Sa stature n’illustre pas cette jeunesse – il est grand et très costaud –il joue au football américain – faut le faire en France – hah je lui ai demandé si je pouvais le regarder jouer un jour.  Mais peut-être que ça m’ennuierait parce qu’on ne les voit pas sous leur protection.  Bon je vous raconte ça pour que vous puissiez avoir une idée de son corps : il est immense, il a des épaules impressionnantes et un dos qui sait porter. Je ne parle pas de muscles à ses bras et ses cuisses.

 

                                   Football-americain-totallycoolpix-com.jpg

Mais au contraire de ce qu’on pourrait croire il est très doux. Déjà il monte  doucement mes escaliers, il ne veut pas arriver en sueur. Quand j’ouvre la porte il me sourit d’une façon sérieuse – je ne sais pas décrire ça, c’est un peu étonnant.


Hier son arrivée était différente, il m’a tout de suite pris dans ses bras pour m’embrasser – normalement il prend son temps pour arriver, il se débarrasse de ses écouteurs, veste etc..

sprechen-sie-nicht-2690606Et il ne parle jamais ou très, très peu, seulement si je lui demande quelque chose. Donc je n’insiste pas, je reste muette aussi. Ainsi nos interactions sont plus intenses, c’est intéressant à quel point ça change. Il me regarde intensément, debout il m’embrasse je caresse son dos, il me malaxe les fesses, mais il est timide, j’aimerais qu’il soit un peu plus viril, plus masculin dans ses démarches, mais bon il est comme ça.


Il reste debout et je grimpe pratiquement sur lui, je frotte mon bas ventre  contre lui, il me serre contre lui, donc je ne tombe pas et je peux m’affoler comme je veux – il est comme un pilier dans la mer agitée. Il commence à écarter mes petites lèvres, en même temps il insiste pour m’embrasser, je commence à souffler, tellement c’est bon ;  donc je glisse ma tête sur son épaule pour souffler et pour lécher son cou et son oreille – c’est là où j’entends qu’il aime ça.


On tombe sur mon sofa et je rends presque tout de suite une flaque d’eau – je tremble à mort mais je sais qu’il ne va pas me prendre tout de suite. Il se penche vers ma chatte ah je suis ravie – mais il me lèche qu’avec la langue sur le clitoris, il ne bouge pas la langue en haut jusqu’à  mon entrée et je ne sens pas ses lèvres, il ne les presse  pas contre moi.


Puis il met deux doigts en moi et commence à me pénétrer - ohh  - en me léchant – bah je ne sais pas j’ai l’impression que j’ai vécu jusqu'à maintenant soit l’un ou l’autre mais pas les deux ensemble. Et là je ne peux plus je presse sa tête contre moi et j’ai joui en grand… une autre flaque d’eau est sortie.

J’aime quand il me prend en missionnaire parce qu’il ne cherche pas la distance, lui aussi il aime le frottement, sentir la chaleur de nos corps… avec lui je me sens très ‘singe’ je m’agrippe à lui, son corps m’invite à ça, j’adore ça !


Après beaucoup de différentes positions il jouit, mais là, c’est impressionnant,  le cri qu’il lâche est très fort, le plus fort que j’ai connu dans ma carrière ;) Il crie mon nom , me serre fort après son éjaculation et il me regarde d’une façon, que je pourrais interpréter comme un regard d’amour.

Il ne veut pas que je ferme mes yeux, il veut les regarder avant qu’il tombe dans un sommeil profond.

 

Ainsi j’ai passé ma nuit dans les bras de mon grand athlète et après les petits croissants du matin nous sommes partis main dans la main en mode ‘muet’.

 

                                   parisienne.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ludie 19/01/2014 22:57

Oooh ! Tu me donnes une idée !
Déjà, + jetelis + jetaime

L'éros de Scharlotte 20/01/2014 23:29



oh je rougis - merci



Calamity 25/12/2013 22:16

Ca fait envie dit donc!!