Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 21:26

Pour préparer mes aventures – je prends un RDV pour l’épilation. Des jambes et the so called : l’intégral – la région intime avec un ‘ticket de métro’, veut dire on laisse un tout petit terrain de poils pour passer encore pour une adulte ou prouver que je suis vraiment une blonde. metro_ticket.jpg

 

Il y a quelques années j’ai passé mes vacances en Thaïlande et avant le départ je ne trouvais pas le temps de me faire épiler des jambes et j’ai décidé que ce n’est pas grave, Bangkok est connu pour ses salons de beauté avec massage et tout.

 

Je suis allée dans le salon de beauté à côté de l’hôtel. Une dame toute petite me dirigeait vers un lit en parlant un anglais à peine compréhensible, près d’un four avec des pots de cire. Elle râlait sans cesse contre des gens de l’ouest qui pensent les Asiates sont salent : « Mais ce sont eux qui ont aucun sens pour l’hygiène ! » Et en moins de deux j’étais en poil, sans poil – mais littéralement. Je suis retournée à l’hôtel comme une jeune fille.

 

Avec la chaleur et le fait qu’il n’y a pas de PQ aux toilettes, mais des pistolets à l’eau, j’ai apprécié beaucoup cette propreté et depuis je me laisse épiler toujours partout.

 

bangkok.jpg

 

 

J’arrive dans mon salon d’épilation à Paris, spécialisé pour l’intime et les deux filles sont en pleine forme et elles me racontent des anecdotes de leur boulot:

Un homme arrive pour s’épiler des ‘couilles’, donc la fille commence et en mettant une bande de cire elle sent sous la peau une espèce de machine, comme en pousse un peluche pour qu’il fasse un bruit. Elle lâche sa cire, elle hurle et en même temps le pénis du client se dresse !

Il reste calme et il explique, qu’il était opéré de la prostate et pour qu’il puisse bander il s’est laissé implanter aux Etats Unis un appareil. Quand il pousse un bouton il bande, quand il le pousse encore il débande – voilà !

nu.jpg

Soudainement nous trois restent muettes, chacune reste dans ses réflexions, si c’est un bon coup ?

Mais c’est cool, non ?

Non, il manque ce côté poétique où tu peux te flatter qu'il bande parce qu’il te désire….oui, oui, c’est ce qu’on aimerait toutes bien croire.

Partager cet article

Repost0

commentaires