Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 22:04

J’adore d’écrire des milliers des mots à mon amant – j’adore d’imaginer de ce que j’ai envie de faire à la prochaine rencontre, mes désirs, mes souhaits ou simplement mes pensées et après, mes souvenirs, décrire des moments qui m’ont marqués, touchés, émues...

Mais cet homme est très occupé, où pas si éloquent, je reste souvent sur ma faim de recevoir ses mots, il me fait languir… je vérifie chaque trois minutes si mon portable clignote ! Il faut que je me calme, mais voilà! Enfin – il propose de se voir : Vendredi le 13. Janvier !

Si ça ne porte pas la chance !

Dans le hall d’hôtel il sert ma main très distant, quelques minutes après dans la chambre sa bouche m’aborde toute de suite, il m’embrasse, il me touche partout, il me désire tellement – chaque fois je suis décontenancée qu’il me désir tellement – and so do I !

Peut-être est-ce naturel que deux amants secrets qui se rencontrent dans des telles chambres se retrouvent aussi dans un bonheur exceptionnel ?  

 

                                                hotel jardins                                jardins villa

Je ne sais plus combien de fois j'ai pu jouir, m'abandonnant complètement... Pendant quelques heures, je ne m'appartenais plus, nos corps et les gestes se sont confondus vers quelque chose de complet.

Même si j’aime des mots, ils ne rendront jamais justice à la chaleur, à l'intensité, à l'énergie et du plaisir que je vie avec lui.

Partager cet article

Repost0

commentaires