Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 15:11

Le temps, le temps, le temps  va jouer, je connais ça, je me rappelle très bien, au pied de la tombe de mon père le jour de son enterrement, j’ai réfléchi combien de temps ça allait me prendre pour ne plus souffrir.

Et je me suis mise à compter, 1èr jour, 2ème jour… et voilà ça fait 26 ans maintenant. Je ne pleure plus, mais mon cœur s’échauffe toujours quand je pense à lui.

Sauf que c’est plus facile à accepter les faits de la vie par rapport aux séparations à cause des «sentiments ».

 

Mon amant, L’AMANT de ma VIE vient de me quitter.

 

J’ai bien compris pourquoi, j’ai toujours su qu’il aimait profondément son autre maîtresse – j’ai profité de sa lenteur à laisser développer ses sentiments pleinement en lui.

Le moment où elle a décidé de rompre il s’est rendu compte de ses sentiments pour elle. Et voilà il comprend d’un coup qu’il ne peut plus continuer sa vie comme l’année précédente. Il va quitter sa femme et bien sûr il va m’abandonner.

 

C’est terrible, en même temps c’est beau. Je comprends très bien cette démarche Gleeden, c’est pour décompresser ce qui ne marche pas à la maison. Nous ne sommes pas encore prêts à nous séparer, trop d’attachement, trop d’habitude, trop de peur de faire mal.

 

C’est une période pour évaluer des choses. Soit on reste parce qu’en fait ce n’est pas si mal que ça à la maison, soit on comprend que ‘un mieux’ est possible à l’extérieur.

 

Je viens de passer le meilleur ‘adieu’ de ma vie – comme c’était la meilleure relation que j’ai vécue dans ma vie. J’ai eu du temps pour écouter, du temps pour m’exprimer. Pleurer dans ses bras, poser toutes les questions, même les plus débiles possibles, par pur désespoir, détresse et douleur.

 

Voilà, ça y est, à mon âge j’ai eu  la chance de vivre pendant un an une passion extraordinaire. Inattendue, inimaginable, hors du commun, absolue.

 

J’essaie de me remonter avec l’idée, que c’était un état de grâce, une merveille qui m’est tombée dessus comme un cadeau du ciel.

 

Mais maintenant c’est fini…

 

 Le plus dur, le plus insupportable, c’est le mot : plus jamais !!!

 

 

 

De temps en temps je regarde les fenêtres, je juge la hauteur : handicapée ou mort ? Automatiquement la chanson de Cali me vient à l’esprit : .. de se jeter de la fenêtre  n’est plus de mon âge.

 

Je laisse passer dans ma tête les situations les plus remarquables et il y en a. Chaque fois que je l’ai revu, m’attendant dans un restaurant, dans le métro, à la gare, à l’hôtel j’étais à nouveau surprise par sa beauté et son sourire quand il me voyait. Je ne sais pas, malgré sa beauté il était enchanté par moi.

 

Je n’ai jamais compris pourquoi il a voulu être avec moi, mais son comportement m’avait toujours convaincue, oui il avait vraiment envie de me voir et voilà.

 

Nous avons vécu un an d’envie de l’un de l’autre. Chaque cellule de nos corps était contente de se voir, revoir, sentir, ressentir, encore une fois et encore et encore.

     

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nathalie 20/03/2013 12:22

Bien sûr, tu y survivras. Mais la douleur, la souffrance sera toujours là. Tu la gèreras de mieux en mieux avec le temps. Et le prochain sera encore mieux, il sera l'amant mais aussi l'ami...
Alors, souris ma belle... Tu as vécu une si belle passion... Jamais rien, ni personne ne pourra t'ôter cette expérience amoureuse dans chacune de tes cellules....
Je t'embrasse. Ton amie.