Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'éros de Scharlotte
  • L'éros de Scharlotte
  • : Je veux vous faire part des mes démarches érotiques au pays où les hommes aiment tant les femmes. Je suis une femme qui se cherche et s’observe. Je décris mes rêves, mes désirs et ce qui se réalise.
  • Contact

Mots aimés

Envie de prendre soin de lui, d'apprendre à le comprendre. Envie de mûrir à ses côtés, de le voir mûrir aux miens. Envie de me mettre à être compris par lui.

Extrait du 'Dormeur du Val'

 

Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter. Quelquefois trois.

Alexandre Dumas, fils

 

Ça prend une minute pour remarquer quelqu'un, une heure pour l'apprécier, une journée pour l'aimer, mais une vie pour l'oublier.

Anonymus

 

Je veux bien jouir avec d'autres, je ne veux m'abandonner qu'avec vous

Des désirs et des hommes - Françoise Simpère 

 

Mon coeur est français, mon cul est international ! Arletty

Recherche

20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 22:05

Chez le Coiffeur

Arrivée à ma place assignée je me jette sur les magazines qui m’attend en pile – un titre me saute aux yeux :

Je suis accro de la série DIX POUR CENT et voilà je suis surtout fascinée par Andrea, l’agent merveilleusement bien jouée par Camille Cottin. Surprise par moi-même je la suis, je la mate, ébahis par l’effet qu’elle peut me faire. Oui, oui je sais que je ne suis pas homosexuelle, mais elle m’émoustille et je pense que je trouvais une explication.

Je pense qu’avec le temps, avec mon expérience de vie, je me sens attirée par les gens qui assument pleinement leur sexualité, leur désir et les vivent farouchement. Et ce personnage d’Andrea a une façon d’être vivante qui me plait énormément et du coup des étiquettes ne m’intéresse plus : lesbienne, gay, bi – je me sens attirée c’est tout. Ce que ça pourrait donner en real life : aucune idée – Andrea reste bien derrière mon écran.

Pensais-je ! J’apprends que ma coiffeuse n’est pas là aujourd’hui et on me présente sa remplaçante.

Wow, elle n’est pas le sosie d’Andréa, mais l’effet est le même : Une femme grande, mince, avec une voix rauque façon ‘mal à la gorge’ qui se déplace en mode Jaguar. Je suis éblouie.

 

En commentant des articles dans GRAZIA elle raconte d’avoir acheté une fois une robe avec un bustier sur un brocante – taille 36, mais elle n’avait pas vu que c’était une robe italienne – alors en France c’est 34 - pas de moyen de fermer le bustier. Je la regarde dans le miroir et j’imagine la scène – trop forte !

Elle continue avec une autre cliente, mais elle fait des allers-retours pour corriger une mèche qui s’est déplacée, en vérifiant l’état de ma coloration – mais comment elle le fait, c’est spectaculaire. Si j’étais érotomane j’aurais pu croire elle me kiffe aussi. En partant elle tient ma main un chouïa plus longtemps que c’est d’habitude.

Ben voilà, ainsi mes heures cloitrés sur mon siège étaient très stimulantes et le vent sur le trottoir me souffle mes cheveux au visage dont l’odeur me rappelle encore à elle.

 

Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 21:32

Ça fait un bail que je ne nourris plus mon blog. Ma vie a changé, j’ai commencé à étudier, l’âge et ses tracas m’ont pris aussi. Ma libido n’a plus rien à voir avec cette fièvre vitale – quand le lis aujourd’hui mes articles j’ai presque l’idée que ce MOI est un autre ;)

Mon diplôme en poche il me semble que cette envie renaisse doucement – peut-être c’est le moment où cet énergie mentale redescends à la source de tous les/mes plaisirs ?

De Retour ?
Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 09:34

Ça fait plus d'un an qu'on s'était retrouvé. Mais comment ?

Depuis peu facebook me propose des amis de connaissances éloignées, mais pas par l'intermédiaire de facebook. Ainsi j’apprends que mon application fb sur mon iphone ‘aspire’ mes contacts. Je fouille dans « l’assistance de la confidentialité » et je découvre que le bouton = mise en relation avec mes contacts avec fb n’est PAS activé, mais ça marche quand même.

Bon, je laisse tomber, trop cinglé ce truc, je découvre ainsi ma gardienne, la meilleure pote de mon ex-mari, son fils etc. Et voilà, mon joueur de football américain qui s’affiche … avec sa copine. On s’est perdu de vue, il habite loin et apparemment il s’est engagé par ailleurs et semble très heureux.

Je lui fais un coucou et notre entente se réveille à nouveau, il passe un samedi après-midi. Je pensais qu’on allait tchatcher et voir ce qui s’était passé entre-temps. Mais au moment où il a traversé le seuil de ma porte j’ai eu les mêmes sensations qu'auparavant. Il est grand, très grand et costaud, il commence avec des bisous classiques pour se lancer tout de suite sur ma bouche. Une embrassade langoureuse commence et je fonds comme neige au soleil.

Il me prend dans ses bras, il me lève et me porte comme si je ne pesais strictement rien vers mon sofa. Il est fort, musclé, bien entrainé, il sait me PRENDRE comme je l’aime. Ses lèvres voluptueuses se collent sur mon sexe. Il me lèche lentement, doucement mais intensément. Je fonds, je fonds… je vois des étoiles !

J’ai changé, je ne suis plus si speed qu’avant – affamée d’être pénétrée, ainsi je profite de sa langue et je le suce longtemps dans plusieurs positions. Je suis son souffle, ses petits gémissements qui me guident vers son plaisir.

Du coup il me tire vers son visage, il m’embrasse, il me veut, tout de suite – je le chevauche, j’ai l’impression que j'abuse de lui, je saute sur lui, je le galope, je me frotte en même temps sur son ventre chaud, je l’adoooore et je jouis, des vagues, viennent l'une après l’autre.

J’ai l’impression que ça dure des heures jusqu'à ce qu'il me porte sur mon lit où il me prend bien en levrette, les jambes fermées, je ressens beaucoup plus les choses dans cette position, puis, les jambes écartées, humm il rentre profondément, et puis je m’allonge il me pénètre en ‘éléphant’ – j’adooore ça, je le sens si bien, je nage dans mon jus, nos sueurs, et waouh vient le moment où j’éjacule aussi. Nous nous effondrons tous les deux allongés l'un sur l’’autre.

Qu’elle ébat – si fort – si intense – quelle formidable surprise !!!

Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 23:21

Vraiment, vraiment, je ne le savais pas avant : Je déteste quand un homme crache sur ma chatte pour la mouiller. Voyant mon visage scandalisé il m’explique que la plupart des femmes aiment ça !

Hein, est-ce possible ? Je suis si extra-terrestre que ça –tout de suite l’envie me prend de lancer un sondage auprès de mes copines.

Ça commence ainsi : Il malaxe mes seins, pas mal, très excitant pour moi, j’ai commencé à fermer mes yeux et me laisser aller vers ce rythme enchantant. Du coup il me met un doigt dans la bouche, mais seulement pour le mouiller et ensuite mouiller mes tétons… Ben, je ne comprends pas, pourquoi ma salive, et pourquoi il ne mes lèche pas directement, tout simplement ?

Ok, je pense « chacun sa façon » et je reviens à la sensation de ses caresses et baisers. Je suis très excitée et j’ai envie qu’il me prenne : Agenouillé entre mes jambes il se baisse et je vibre de joie, j’attends sa langue sur mon sexe et puis…. Il laisse tomber une grosse goutte de salive sur mon sexe pour me doigter… je suis scandalisée.

Je vois ce comportement dans les films X où évidemment la femme ne mouillée pas assez parce que c’est un job et pas l’excitation primaire.

Je suis à un âge où je crains que la sècheresse vaginale pourrait tomber dessus d’un jour à l’autre, ainsi je suis heureuse que je coule encore comme une jeune. Et oui, je suis énervée quand je vois un homme qui croit que c’est normal qu’une femme ait besoin de sa salive pour la pénétrer au lieu de la stimuler pour que ça coule tout seul !

Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 15:15

L’idée d’avoir un ouvrier bien bandant devant ma fenêtre m’enchantait trop avant de réfléchir aux conséquences.

 

La vie en rose se grisaille

Cet un homme venu d’Algérie il y a deux ans, qui ne parle pas bien le Français et son accent ne m’aide pas trop à bien le comprendre. Et même à 33 ans il n’a pas beaucoup d’expériences avec les femmes ce qui se devine fortement. Au début je pensais, que ce n’était pas trop grave, je vais lui apprendre - mais loin de là !

Quand il a retiré son pantalon pour la première fois, il avait déjà joui dans son slip, mais sans débander - pas mal ça, pensais-je. Dans la suite j’ai pu constanté qu’il ne me doigtait pas. Quand j’ai essayé de guider sa main il est resté comme figé - inutile de mentionner qu’il ne lèche pas non plus.

Alors je décide de profiter de sa queue d'une bonne taille, toujours bandante. Mais bon, il faut qu’il apprenne à utiliser un capote – incroyable à quel point un homme peut être maladroite, ou il y a un refus, aucune idée. Je lui dis de faire toujours attention et de vérifier si le préservatif reste à la ‘racine de sa queue’ pour éviter des accidents. Bahhh non, il jouit sans son, je ne le remarque pas, ainsi il jouit DEUX fois dans la MÊME capote et voilà je l’attrape en dernière seconde avant de le perdre en moi.

Dieu le bénisse pour sa puissance, mais il ne sait pas la gérer d’une façon profitable pour la femme. Il jouit quand il a envie, 5 fois de suite s’il le faut, mais sans écoute pour sa partenaire et quand je lui parle il me regarde comme si je lui parlais dans une langue complètement inconnue, ce qu’il n’est pas faut, il ne sait pas écrire le Français, ainsi il a du mal avec mon accent, comme moi avec le sien.

Malgré mon mécontentement et mon annonce dès le début, que je ne cherche pas une relation suivie et je ne suis pas amoureuse du tout, que j’avais juste envie de m’amuser, il me fait des déclarations d’amour. Il veut me voir tout le temps, passer et partager sa vie avec moi !

Ben, la question est : Pourquoi je me fais chier avec un homme si ‘maladroit et inculte’ en plus amoureux de moi à qui je ne sais pas répondre ???

 

La vie en rose se grisaille

J’étais trop gourmande en le voyant sur mon échafaudage, j’ai eu mon fantasme qu’un homme rentrait par ma fenêtre au 4me étage, youpiehh et voilà il faut que je me démerde maintenant avec ça !

Vous voyez, j’ai des problèmes, moi !! :)

Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 12:52
Scharlotte court

On s’est déjà vu, il y a deux ans. A l'époque il avait voulu me croiser dans le métro, sans qu'on ne se parle, seulement rester à côté l'un de l’autre. Je l’avais fait, mais cette ‘rencontre’ ne m’avait pas trop excitée. J’étais à l’époque encore mariée, alors ces créneaux volés étaient un peu compliqués à obtenir. Ainsi cette escapade ‘sans toucher' m’était apparue un peu fade.

Ce vendredi avant Pâques, mes clients sont déjà partis chasser des œufs et je m’ennuie au bureau quand son message arrive : Si tu savais à quel point je te désire encore.

Wow, je me sens énergisée d’emblée !

Il me propose de passer chez lui pour qu’il m’accueille nu sur son lit.

Voilà, je file vite fait chez moi, question de bas et nuisette - rouge - évidemment, je suis très excitée, j’adore les rendez-vous comme ça. Mes sous-vêtements ne se devinent pas sous mes jeans et pull d’un ‘leisure Friday’. Mon string coince un peu et frotte mes petites lèvres en courant vers lui. Ainsi mon parcours par trois lignes de métro à l’heure de pointe me sert de préliminaires, lol, j'ai mouillé comme une fontaine. J'adore ça, tracer les trottoirs de Paris volant vers mon rendez-vous, sachant qu'il m'attend déjà nu, chaud de me voir!

Scharlotte court

Je traverse la cour de son immeuble, je monte une cage d'escalier de je ne sais quel siècle, ahh j'adore Paris, je frappe à sa porte, il ouvre se cachant derrière, je le vois s'allonger sur son lit, sa queue belle est bien érigée, capotée, brille dans la lumière tamisée.

Je laisse tomber mon sac, mes vêtements, je l’enfourche avec verve et je me baisse lentement sur sa queue, humm il est grand et ça fait vraiment du bien de se sentir remplie ainsi, il prend un très bon rythme, ah je vacille, ces bonnes éruptions me font bien jouir !

On a papoté un peu après, de ses lectures littéraires, de Musil, qui en France connait Ulrich, l’homme sans qualité, lol, en tout cas cet amant a des qualités !!!!

 

Scharlotte court

Je souriais pendant tout le trajet de retour, ach, j’adore ma vie!

Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 13:58

Il m’arrive d’être abordée par des mannequins. 

Leur profil souvent très bien illustré, soigneusement mis en valeur par des images parfaites et très professionnelles de leur corps superbe, bien mis en scène.

Il y a quelques jours un homme très beau m’aborde par l'intermédiaire de Tinder. Je suis étonnée, mais j’échange un peu avec lui, langage très poli et respectueux. Il explique qu’il cherche une sex-friend et pas une relation amoureuse – bon, en théorie c’est parfait, alors je propose un verre. Je suis ravie, il est réactif et pragmatique, voilà, on se voit un jeudi soir! L’endroit près de chez moi sera confirmé dans l’après-midi.

Jusque-là j’ai du temps pour regarder ses photos sur le net.

 

Mannequins

Mais quand une copine me propose de la voir je réponds présente, parce que je n’y crois pas, ce mec c’est du flan, et voilà, mon expérience se confirme. Plus aucun signe depuis.

Avec le temps j’ai l’impression que ces démarches servent plutôt à confirmer une attirance de plus, en dehors des studios, hors du regard et des flashs des caméras. 

C’est un pur cirage de leur ego !

Mannequins
Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 00:02

Pendant des mois je n'ai plus été très active sexuellement. Je veux dire que je suis restée avec quelques amants qui sont devenus amis, ça me suffisait.

Mais maintenant je me re-réveille à nouveau, doucement mais surement – ainsi je viens de réactiver mes profils sur des sites de rencontre et hep je suis tombée sur un homme, très consciente de son but : il me propose rapidement un rendez-vous dans un Irish pub pas loin de chez moi.

Je découvre que c’est un Anglais, benh oui, quel Français m’inviterait dans un Pub pour boire une bière ?! Il n’est pas mal et très intéressant. Il a vécu au Canada, en Allemagne et voilà il essaie de faire ‘du business’ en France, ce qui ne marche pas trop. Et voilà, il râle tout le temps après les Français en pensant que je devrais en faire autant. C’est un peu lourd, mais bon, j’ai envie de baiser, je le laisse parler avec quelques rectifications quand ça devient trop pénible. Suis-je devenue macho ou seulement une femme libérée qui sait s’arranger pour arriver à la satisfaction de ses besoins ?

Les peu d’Anglais/anglophones auxquels j’ai eu affaire étaient tous comme ça : pas de signe d’attraction visible. Ils disent qu’ils sont ravis de me voir, mais pas une main pour me toucher, pas de regard profond ou autre geste confirmant leur désir pour moi. Mais charmants, polis – benh, coincés quoi !

Enfin sur mon sofa, le pantalon tombe et la vérité s’affiche – ça fait un bail que ça ne m’était pas arrivé : Un kiki, tout petit… et pas raide du tout - quelle misère !

British business man

Ma longue expérience de vie ne m’a pas vraiment appris le comportement adéquat dans une telle situation : Que dire, que faire – ce n’est vraiment pas de sa faute, mais bon, compliqué de cacher ma déception, mon envie d’être prise bien profondément par une belle, grande bite, comme il faut… Il me parle du temps dont il a besoin pour être plus en ‘relation’ pour qu’il puisse se lâcher avec une femme. Il se dévoile : Je cherche une femme pour ‘settle down’, pour s’installer pour créer une famille.

Ma colère monte : pourquoi remplit-il un profil sur un site de rencontre bien conçu pour des rencontres coquines, pour le sexe et non pas pour la recherche d’amour. Et pourquoi aborde t-il une femme plus trop fertile du tout ?

Extraordinaire ce comportement – je reste bouche bée et oui surtout je reste sur ma faim !

Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 13:50

En rentrant du boulot, je tombe nez à nez dans ma cour avec un échafaudage qui sera bientôt monté sur la façade de mon immeuble. Oh la la, bientôt j’aurais alors des ouvriers se baladant devant ma fenêtre au 4ème étage ! Je suis hilare et je surveille qui fait des allers-retours entre camion et cour pour empiler le matériel !

Quatre africains et un blanc qui surveille, ça ne changera jamais ?

La vue depuis mon lit ou mon sofa est parfaite, je ne vois que des culs, des jambes, je fantasme à mort – à qui aurais-je envie d’ouvrir ma fenêtre ? Mais ma joie visuelle ne dure pas longtemps, ils collent une pellicule plastifié épaisse sur mes vitres pour les protéger du décapant de façade.

Quand je vais chercher mon vélo, un ouvrier me propose gentiment de gonfler mon pneu, humm, il est grand, mince, un peu timide, ses gestes sont lents et élégants. Il me sourit et je sais qu’il suffirait seulement de dire oui et ça pourrait marcher ;)

De retour d'un week-end à la campagne je trouve une rose collée contre ma fenêtre – ohhh, c’est trop mignon.

La vie en rose

Mais la lettre jointe me refroidit vite fait :

‘J’espère que ça va durer longtemps entre nous’

Euh, le ‘ça’ c’est quoi ? Gonfler un pneu ?

Ça me rappelle que c’est une rencontre dans la vie réelle, pas par un profil internet dans lesquels je suis inscrite. En ayant quelques échanges écrits au préalable, les souhaits, désirs et besoins sont énoncés avant de se voir en ‘vrai’, ce qui n’est pas le cas dans la cour de mon immeuble.

Ah la la, je crains que je ne puisse répondre à des projections basées sur une pure illusion.

Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 20:48
Masseur sensuel

Sur Tinder je commence un échange sympa avec un Antillais à barbe blonde, je ne sais pas je pense à Astérix : c’est mignon et son sourire est très séduisant. Malheureusement nos emplois du temps sont à l’opposé – même prendre un verre est compliqué, alors je ne m’attends pas à grand chose avec lui.

Hier un sms arrive : il est dans mon coin et après une soirée sur mon sofa, je décide de sortir à 23h pour profiter de l’air doux de cette fin d’été sur une terrasse de café.

WOW il arrive à pas lent avec un grand sourire, il est imposant, tout est grand chez lui, les yeux, la bouche, ses mains – ses mains qui me touchent sont chaudes, je vérifie et tout son corps est chaud, je soupçonne qu’il a de la fièvre, mais non il dit qu’il est toujours comme ça.

Je suis ravie de son histoire de couple : Ils vivent en libertinage en dehors de leur vie de couple sans que cela fragilise leur histoire d'amour. Ils ont plusieurs enfants et sont en train de bâtir une maison.

Nous nous ne tardons pas et nous courons presque vers chez moi serrés l’un contre l’autre, encore une fois étonnée que deux corps peuvent se parler, imbriqués, s’entendre si rapidement.

Il me suit dans la cage d’escalier matant mon cul, il me semble déjà enivré par le désir et j’ai hâte de sentir ses mains sur moi…

C’est un amant extraordinaire, vous connaissez ça ? Chaque toucher de ses mains, ses lèvres sont intenses comme s’il entrait en profondeur même avec une simple caresse. Et wouh il commence à me lécher et il fait comme je l’aime, il presse ses lèvres sur le clit comme une ventouse, mais justement il ne m’aspire pas, il les pose seulement, ainsi c’est chaud et humide et sa langue commence à me lécher, sans hâte régulièrement ahhh c’est tellement intense, évidemment il est très doué !

Nous nous roulons dans tous les sens, dans beaucoup de différentes positions, il est créatif, fort, enthousiaste comme moi – presque en même temps nous disons : Qu’est-ce que ça fait plaisir faire l’amour avec un DÉSINHIBÉ !

Pour prendre un peu de force je propose ‘un goûter’ nocturne, je déplace son sac à dos posé devant mon frigo et je m’étonne du poids. Il m’invite en souriant à découvrir ses accessoires ‘masseur sensuel’, le métier qu’il exerce :

Un gel lubrifiant Back door avec un antidouleur pour les premières expériences anales. Je suis surprise, pourquoi le faire si on a mal, mais il m’explique qu’il y a des gens qui aimeraient bien l’essayer mais ils ont peur de la douleur. Une fois essayé ils comprennent que ça rentre, puis cette expérience les laisse en suite plus facilement détendu et ouvert. Pas mal cette démarche.

Masseur sensuel

Un gode courbé pour homme, un stimulateur vibrant pour la prostate - dont la courbe la masse bien à l’intérieur et l’autre bout à l’extérieur – je commence à comprendre la signification du métier : masseur sensuel !

Masseur sensuel

Un gode pour femme, très joli transparent avec une spirale à l’intérieur (que déco) – je remarque que c’est dommage qu’il ne vibre pas … Il dit que ce n’est pas grave parce que c’est lui-même qui va le bouger selon d’envie de la femme qui l’accueille. Humm !

Une poignée de préservatifs dont des préservatifs pour femme : Un bout est inséré et l’autre bout très large s’étale dehors et l’homme pénètre ainsi sans capote. Le problème : ça fait un effet ‘poubelle’ qui n’est pas trop enchantant ou accueillant. Il pense que pour ça cet espèce de condom n’est pas si répandu.

Masseur sensuel

Voilà j’ai l’honneur de rencontrer un homme en service sensuel pour femme et homme : un ‘presque’ prostitué masculin !

Quand il me demande s’il peut revenir me voir, parce que pour lui aussi c’était une rencontre exceptionnelle – je me sens flattée à mort : Un homme avec une telle expérience et un tel choix a envie de me revoir !! Quel compliment, quel honneur !

Repost 0
Published by L'éros de Scharlotte
commenter cet article